21/12/2007

Les zones à faibles émissions polluantes: une chance pour les villes suisses

Robert Cramer présente l'idée d'un macaron pour interdire la ville aux voitures polluantes. Bravo!

L'ATE soutient l’introduction de zones à faibles émissions polluantes (ZFE) en anglais low emission zone (LEZ) comme mesure simple de lutte contre la pollution de l'air.

ZEF


Une idée européenne.
Soixante ZFE sont déjà en service ou en phase de planification en Europe. Rien de tel en Suisse, même si le canton de Zurich a fait quelques recherches. L'ATE a invité quelques experts qui tirent un bilan positif des expériences menées.

Malgré les progrès enregistrés ces vingt dernières années, les valeurs limites d'immission fixées dans l'ordonnance sur la protection de l'air ne sont toujours pas respectées. Dans plusieurs villes européennes, l'idée de libérer partiellement ou totalement certaines zones des véhicules les plus polluants fait son chemin. Des ZFE existent dans le Nord de l'Europe, et même dans l'Italie pourtant très pro-voitures. D'autres seront prochainement introduites à Berlin et à Cologne.

En Suisse, les objectifs en matière de qualité de l'air ne sont pas atteints. Les concentrations de particules fines posent souci.

« Les villes et le gouvernement suisses devraient entreprendre de nouvelles études et adopter des mesures en faveur des ZFE », a estimé Lucy Sadler, consultante à Freiburg in Brisgau, après avoir exposé les modèles de sept pays européens.

Martin Lutz, du département de l’environnement de Berlin, a présenté le concept berlinois de ZFE qui entrera en vigueur le 1er janvier 2008. Il s'attend à « une diminution de 40% des suies de diesel dès 2010. Seuls 10% des véhicules seront concernés. Sans les véhicules les plus sales en circulation, 25 % de personnes en moins seront exposées aux dépassements des valeurs limites ». Selon lui, « les ZFE sont efficaces et appliquent le principe juste du pollueur-payeur ».

Une étude de projet mandatée par le canton de Zurich est arrivée à la conclusion que les zones écologiques ne conviennent pas comme mesure temporaire pour combattre le smog hivernal. « Elles doivent être envisagées comme mesure durable de lutte contre la pollution », a expliqué Hansjörg Sommer, le responsable Hygiène de l'air du canton.



Complément des plans de mesures OPAIR

En guise de bilan, la présidente de l'ATE et conseillère nationale Franziska Teuscher – dont la motion a été rejetée par le Conseil fédéral - constate que « les ZFE sont un bon complément à l'exécution de l'ordonnance sur la protection de l'air, au plan de mesures des cantons et au plan d'action de la Confédération contre les particules fines, avec lesquels les autorités aspirent à réduire durablement les agents polluants ». Et d'ajouter: « la circulation croissante découpe les quartiers et les zones de détente. Il est à l'origine de la pollution atmosphérique et sonore que la population doit supporter tant bien que mal. Avec les ZFE, nous pouvons en partie corriger cette tendance. »

Ce système entrera en vigueur le 4 février 2008 à Londres, qui devient LA référence mondiale en matière de politique volontariste dans le domaine de la mobilité.


La proposition de Robert Cramer de vignettes pour les véhicules polluants qui s'inspire de cette idée est bonne, toutefois, cette mesure économique doit s'appliquer tous les jours et non seulement le jours de pollution, pour répondre à la pollution croissante .

ZEF London

Le dossier des Zones à faibles émissions polluantes – en français -

  • Les zones à faibles émissions polluantes (ZFE) revalorisent les ville
    Franziska Teuscher, présidente centrale de l'ATE, conseillère nationale
  • Les ZFE en Europe
    Lucy Sadler, Sadler Consultants, Spécialistes en politique de la qualité de l'air
  • Les zones à faibles émissions polluantes de Berlin
    Martin Lutz, Département de la santé, de l'environnement et de la protection des consommateurs
  • Zone écologique contre le smog hivernal?
    Hansjörg Sommer, responsable Hygiène de l'air du canton Zurich
  • Les zones à faibles émissions polluantes: une chance pour les villes suisses

se trouve sur le site de l’ATE -> politique et campagnes - > santé et climat - > ZFE


Alain ROUILLER, ATE Suisse

Texte adapté le 30.1.08 

14:27 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | |

Commentaires

Ben ouais faut pas compter sur Cramer... c'est un homme qui tient à sa réélection et les voiturophiles sont nombreux même parmi ses électeurs...! Il a développé les TP, mais sans jamais déranger les voitures...

Espérons qu'un jour.....

Écrit par : Sandro Minimo | 22/12/2007

Je suis tout à fait d'accord pour qu'on taxe fortement les véhicules très polluants ! A noter que ce ne sont pas forcément les petites voitures qui polluent le moins mais ce sont surtout les anciens véhicules.
J'ai un 4x4 qui pollue moins qu'une Golf ! Pour que Genève respire il faut interdire l'accès aux pollueurs ! Il est à noter qu'il y a beaucoup de véhicules "utilitaires" qui sont pourris et certainement hors normes ! De plus, vous aurez noté qu'ils roulent comme des dingues !

Écrit par : Genevois frontalier | 31/12/2007

Il n'y a pas que Berlin qui prend des mesures, Milan vient d'introduire une taxe aux voitures polllûantes pour pénétrer en ville. La Suisse prend du retard sur tout ! Voyez la cigarette, l'Italie l'a interdite depuis de longues années, la France s'y met finalement, l'Allemagne vient de l'interdire dans certains landers... Y'a pas le feu au lac.....

Écrit par : genevois frontalier | 02/01/2008

Quand je vois ces "ordures" qui déambulaient à Badonnex à plus de 140 en blessant 3 policiers, je ne comprends pas que Genève ne soit pas plus sévère ! Le lois Suisses sont ridicules. surtout par rapport aux mineurs ! le plus jeune qui a été attrapé à 17 ans et il a été emmené à la Clairière ! peut-être pour aider à éplucher les patates pendant 3 jours et ensuite renvoyé chez papa et maman ! Il faut remettre cette petite crapule aux autorités françaises, car en France un mineur de 17 ans risque pour ainsi dire la même peine qu'un adulte ! Un chauffard de 24 ans s'est fait coincer par une patrouille en France dimanche dernier il roulait à 140 au lieu de 90... il a pris 6 mois ferme en comparution immédiate ! sans s'être opposé au forces de l'ordre. A Genève, il est quasiment impossible qu'un mineur fasse de la prison ferme ! C'est la raison pour laquelle les malfrats, type roms etc.... envoient des mineurs en Suisse pour faire des casses ! IL FAUT QUE CELA CHANGE !

Écrit par : Genevois frontalier | 09/01/2008

RAISON DE PLUS POUR VOTER POUR LA GRATUITE DES TPG LE 24 février...on va économiser des millions par an, rien qu'en mettant a la porte tous les controleurs frontaliers employés aux TPG.

Écrit par : electeur | 16/01/2008

Electeur,
Qu'attendez-vous pour vous présenter, il y a eu une annonce la semaine dernière car ils sont en maque de personnel ! ils vont recruter même en Bourgogne, car ils ne trouvent personne ! Car figurez-vous que les frontaliers ne se contentent plus de postes subalternes ! Et non maintenant les genevois devront se contenter d'extra-communautaires pour conduire leurs bus ! ou encore mettre les faux chômeurs au boulot !

Écrit par : Genevois frontalier | 16/01/2008

idée socialiste, idée de merde

Écrit par : max | 11/02/2008

C'est une très bonne idée. Je pense qu'il sera difficile à faire respecter complétement mais il faut parfois faire preuve de raison en se disant que tout ce qu'on n'introduit ne peut pas être respecté à 100%.

Écrit par : prix radiateur électrique | 28/10/2011

Les commentaires sont fermés.