03/06/2008

Le rail a besoin de plus d’argent

Bonne nouvelle:  l’entrée en matière du Conseil des Etats sur le financement Rail2000 deuxième étape ( ZEB1 en suisse-allemand).
Mauvaise nouvelle, la troisième voie ferroviaire  entre Genève et Lausanne n’y est intégrée.
 
Explication de texte:
Saluons la décision du Conseil des Etats du 3 juin de mettre dans un premier temps 5,2 milliards de francs à  disposition des futures infrastructures ferroviaires.

Il faut toutefois exiger que la troisième voie ferroviaire entre Genève et Lausanne soit incluse dans la liste des projets prioritaires Rail 2000 (ZEB1). L’amélioration de cette ligne est urgente et indispensable puisque, pour ce tronçon, les prévisions jusqu’en 2030 font état d’une augmentation massive du trafic global, jusqu’à 85%. La nouvelle voie, qui coûterait 400 millions de francs, permettrait d'étendre l'offre à quatre trains par heure, ce qui correspond quotidiennement à une capacité supplémentaire de 20'000 à 50'000 places assises. La croissance de trafic pronostiquée sur l’A1 pourrait être entièrement absorbée. En comparaison, l’extension de l’autoroute entre Lausanne et Rolle coûterait environ 1'800 millions de francs.
 
De manière générale, les moyens financiers à disposition  du rail sont largement insuffisants.

Le raisonnement utiliser pour la 3ème voie peut s'apliquer à plusieurs autres ouvrages en Romandie notamment entre Bienne et Neuchâtel, voire en Suisse. L’ATE donc se propose donc de lancer une initiative populaire fédérale permettant de prélever une part plus élevée des recettes routières au profit des futures infrastructures ferroviaires.
En effet, les transports publics arrivent sur plusieurs tronçons à la limite de leur capacité. Au vue de l’augmentation du prix des carburants et de la crise pétrolière à venir, cette tendance ne peut que s’intensifier. Par ailleurs, par souci de protection du climat et dans l’optique d’une politique des transports durable, un programme de développement du rail est plus que jamais nécessaire.

Les projets d’extension de rail 2000 (ZEB2 pour les initiés)  devront être réalisés au plus vite. Afin de dégager des fonds sans augmenter les impôts, l’ATE propose une nouvelle répartition des taxes sur les huiles minérales.
Le lancement de l’initiative qu’elle a préparée intensivement durant les derniers mois sera décidé lors de la prochaine Assemblée des délégués du 21 juin. 

Lien avec le dossier du parlement fédéral au 3 juin 2008

Alain ROUILLER, ATE Suisse

16:31 Publié dans Environnement | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook | | |

Commentaires

Quand on voit le superbe reseau S-bahn autour de Zurich, on se dit que le rail ne manque pas d'argent. Mais il y a ceux qui savent le faire et les autres. Surement aussi une question d'unité politique regionale pour presenter des projets convaincants.

Une voie suplémentaire Genève-Lausanne est nescessaire, mais dites les choses clairement: Une nouvelle repartition des taxes sur les huiles minerales signifie retirer de l'argent a la route pour le donner au rail, en esperant du coup enterrer definitivement la 3eme voie d'autoroute.

Les infrastructures de l'arc lémanique sont a bout de souffle, il faut plus de moyens pour le rail ET pour la route.

AF

Écrit par : Alain Fernal | 03/06/2008

C'est tombé, le national a (presque) décidé : pas de 3ème voie CFF. Le dossier sera discuté en 2010... donc pas de construction en 2020.

Où sont-ils ces députés romands qui pendant 20 ans, ont siégé à Berne sans défendre les dossiers des infrastructures alors les commissions travaillaient d'arrache-pied. Les Zurichois eux, ont défendu leurs intérêts et leurs projets avec vision et pugnacité et ont aujourd'hui le meilleur réseau de suisse au niveau des transports ferroviaires (S-Bahn,...).

Comment la région métropolitaine va-t'elle faire pour son développement économique ? Pourquoi devons-nous payer des impôts fédéraux si nous n'avions que des miettes ?

L'erreur est romande et politique. Quand nous aurons pris conscience qu'il nous faut une "Histoire commune" alors on pourra avancer.

Écrit par : Demain | 03/06/2008

C'est tombé, le national a (presque) décidé : pas de 3ème voie CFF. Le dossier sera discuté en 2010... donc pas de construction en 2020.

Où sont-ils ces députés romands qui pendant 20 ans, ont siégé à Berne sans défendre les dossiers des infrastructures alors les commissions travaillaient d'arrache-pied. Les Zurichois eux, ont défendu leurs intérêts et leurs projets avec vision et pugnacité et ont aujourd'hui le meilleur réseau de suisse au niveau des transports ferroviaires (S-Bahn,...).

Comment la région métropolitaine va-t'elle faire pour son développement économique ? Pourquoi devons-nous payer des impôts fédéraux si nous n'avions que des miettes ?

L'erreur est romande et politique. Quand nous aurons pris conscience qu'il nous faut une "Histoire commune" alors on pourra avancer.

Écrit par : Demain | 03/06/2008

Usager autant de la voiture que du train sur ce tronçon Genève-Lausanne, je trouverai anormal que ma poche automobiliste soit vidée au profit de ma poche usager du train. En comparant les coûts des 2 moyens, le train est déjà fortement avantagé par rapport à l'auto. On pourrait majoré de 50% au minimum les abonnements de train sur cette ligne pour financer la troisième voie CFF. De mémoire, le compte routier devrait permettre le financement de la 3ème voie autoroutière!

Écrit par : salegueule | 03/06/2008

Bonjour,
si vous avez envie d'un massage à lausanne ou de massages à à lausanne
vous pouvez nous retrouver sur notre site internet : lausanne massage

A bientot peut être ;)

Écrit par : lausanne massage | 21/08/2009

Bonjour,
si vous avez besoin d'un massage à lausanne ou de massages à à lausanne
vous pouvez nous retrouver sur notre site web : lausanne massage

A bientot peut être ;)

Écrit par : lausanne massage | 22/08/2009

En effet, le rail manque cruellement de moyens alors que c'est un mode de déplacement les plus propres qui existe. Il faut donc une volonté politique pour faire un investissement qui paiera sur le long terme.

Écrit par : news assurance auto | 27/10/2011

Les commentaires sont fermés.