18/06/2008

Les jet-skis prennent l'eau, enfin !

L'ATE est soulagée que le Conseil fédéral soit revenu sur sa décision d'autoriser les jet-skis (scooters aquatiques) sur les plans d'eau suisses. Dans son message publié aujourd'hui mercredi, il montre qu'il a entendu l'opinion largement exprimée par les cantons et la population contre cette pratique nuisible à l'environnement et à l'homme. Succès pour l’ATE, nos actions répétées auront porté leurs fruits.

En effet, le résultat de la procédure de consultation est sans appel. Au moins 19 cantons défavorables, plus de 3000 cartes de protestation électroniques envoyées par des citoyens à l'Office fédéral des transports via le site Internet de l'ATE: personne ne veut des jet-skis en Suisse. Bruit élevé, pollution, mise en danger des autres utilisateurs des rives et du lac, dégâts sur les écosystèmes naturels (érosion des rives, oiseaux lacustres, etc.): les arguments ne manquent pas contre ces machines infernales.

Il vaut la peine de citer les 3 premières lignes du communiqué du Conseil fédéral

  • Les jetskis (scooters aquatiques) restent interdits en Suisse. Le Conseil fédéral, lors de la révision de l'ordonnance sur la navigation intérieure (ONI), a renoncé à introduire cette nouveauté controversée. Il n'a pas non plus l'intention d'abaisser le niveau des prescriptions environnementales sur les eaux suisses. (...)


Le Conseil fédéral aura donc su entendre cette opinion majoritaire, puisqu'il renonce finalement à appliquer le principe du "Cassis-de-Dijon" aux jet-skis. Le Conseil fédéral confirme ainsi que les intérêts commerciaux ne doivent pas primer sur la protection de l'environnement et la sécurité de la population.

Depuis le lancement de la consultation, l'ATE a appelé à plusieurs reprises la population et les autorités à exprimer leur opposition à cette pratique nuisible. Récemment, en partenariat avec Pro Natura, elle a demandé aux cantons concernés par une manche du Championnat suisse de jet-ski (FR, VD, VS) de faire preuve de cohérence dans les positions adoptées et de refuser l'octroi d'autorisations pour ces manifestations certes ponctuelles, mais particulièrement dérangeantes. Les promoteurs de cette activité tentait en effet de faire passer la mesure via les cantons romands réputés plus laxistes.
659604397.jpg
Plus d'informations
sur la campagne de l'ATE contre les jet-skis en Suisse sur le site de l’ATE
Sur les résultats de la procédure de consultation sur le site de l’administration fédérale

Alain Rouiller, conseiller en mobilité à l’ATE Suisse

15:32 Publié dans Environnement | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

Commentaires

Le plus HALLUCINANT, c'est que parmis quand même la montagne de problème autrement plus important que la plus haute instance exécutive de notre pays doit s'occuper qu'elle trouve le temps de prendre "spontanément" l'initiative de proposer un tel retour en arrière !

Je suis curieux de savoir quel lobbying a conduit à ce genre d'abération ...

Écrit par : Dji | 18/06/2008

Les commentaires sont fermés.