01/12/2008

les 60 tonnes menacent de débarquer

Les 40 tonnes sont à peine admis en Suisse que les 60 tonnes menacent déjà de débarquer. Des tests sont effectués dans l’Union européenne. L’ATE s’oppose fortement à leur introduction et appelle la population à dire NON en signant la pétition sur www.60-tonnes.ch

Poids: 60 tonnes, longueur: 25 mètres. Les « gigaliner » sont de véritables monstres et constituent un danger pour les autres usagers de la route. Mais aussi pour la politique de transfert de la route au rail, favorable à l’environnement et voulu par le peuple. L’Union européenne envisage l’admission de ces méga-trucks dans tous les Etats membres et procède actuellement à des tests. En Scandinavie, ils roulent déjà. Quid de la Suisse ? L’ATE entend y faire barrage.

Menace pour le rail
Le relèvement de la limite de 28 à 40 tonnes ces dernières années renseigne sur les effets que pourrait avoir l’introduction des 60 tonnes. Malgré l’augmentation de la redevance poids lourds liée aux prestations (RPLP) et l’ouverture du tunnel de base du Lötschberg, la route a gagné des parts de trafic. Si les « gigaliner » débarquent maintenant en Europe sans contrepartie fiscale, les conséquences seront catastrophiques. Même si la Suisse refuse les 60 tonnes, sa politique de transfert en souffrira. Et combien de temps résistera-t-elle? Pour les 40 tonnes, le gouvernement avait fini par céder aux pressions de l’Europe…

L’arrivée des « gigaliner » apportera d’autres problèmes: ces gigantesques bahuts représenteront un danger pour les autres usagers de la route et compromettront la fluidité du trafic. Ils nécessiteront l’élargissement du réseau routier, par exemple dans les giratoires ou à de nombreux virages sur les routes cantonales et communales, trop étroits. Sans parler des problèmes évidents en cas d’incendie dans un tunnel.
hires33007.jpg

Pétition sur www.60-tonnes.ch
L’ATE appelle la population à s’opposer à l’introduction des 60 tonnes en signant sa pétition en ligne. Cette dernière sera remise au département fédéral des transports à Berne et à la Commission européenne à Bruxelles. Pour stopper les « gigaliner », l’ATE et cinq autres organisations suisses ont rejoint l’alliance européenne « no mega trucks » http://www.nomegatrucks.eu/

Alain Rouiller, ATE Suisse

14:30 Publié dans Environnement | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

Commentaires

Je pense aussi que c'est une menace pour les autres usagers. Déjà que des camions ne mettent pas le clignotant quand ils essaient de doubler je ne sais pas comment celui fera pour voir les automobilistes qui sont derrière lui.

Écrit par : taux d'endettement | 27/10/2011

Les commentaires sont fermés.