04/12/2008

Inauguration de l’autoroute privée A41 Annecy-Genève: bémol du CLE

Inauguration de l’autoroute privée A41 Annecy-Genève: face aux déclarations unanimement favorables, le CLE Conseil lémanique pour l’environnement souhaite mettre un bémol à cet engouement.

On nous propose Annecy – Genève en 30 minutes, mais où iront les véhicules ?

  • La rue des Deux-Ponts à la Jonction où se termine l’autoroute verra sa capacité diminuer de 50% avec l’arrivée du TCOB (Tram Cornavin-Onex-Bernex), les travaux commencent au début de l’année 2009
  • Les routes des Acacias et de St Julien sont saturées.
  • Ne faut-il pas craindre un envahissement de toutes les routes secondaires de Genève – Sud ?


Annecy ne sera pas la banlieue friquée de Genève, nous rassure-t-on, mais les chiffres montrent que l’axe Annecy – Genève est le seul secteur de la région qui connaisse un accroissement des demandes immobilières, malgré la crise.

Plus dérangeant, les mesures d’accompagnement sont dérisoires, un ou deux autobus supplémentaires, quelques places de covoiturage, c’est nettement insuffisant. Les moins mauvaises liaisons ferroviaires prennent 1h25, avec parcours partiel en autobus et changement à Annemasse.
    Le CLE doit constater que le rail est resté le parent pauvre de la Haute-Savoie, malgré les efforts de la Région Rhône-Alpes pour développer le réseau ferroviaire.
    Il faut relever que des propositions importantes de nos associations pour améliorer la desserte ferroviaire de la Haute-Savoie dans le cadre du projet d’agglomération franco-valdo-genevois (P-FVG) n’ont pas été retenues, les élus estimant qu’elles n’étaient pas prioritaires ! Alors même que la part des transports publics dans ce département n’atteint qu’un maigre 2 à 3%

De plus, l’autoroute va à l’encontre des objectifs de développement durable que s’est fixé le projet d’agglomération FVG qui est de favoriser les transports publics et de restreindre l’usage des véhicules individuels pour réduire la pollution atmosphérique importante dans notre région.
 
Il n’est pas tenu pas compte non plus de l’emprise très importante des terres agricoles, ni de la crise énergétique dans laquelle nous sommes déjà tombés. Avec le renchérissement du prix des carburants et des bouleversements sociétaux que tous les experts prédisent à la suite de cette crise, nous aurons besoin de toutes les terres agricoles disponibles.

Demandes du CLE

  • Le CLE demande que les pertes de terres agricoles soient compensées pour au moins minimiser l’impact négatif de cette autoroute.


Afin de résoudre le problèmes de congestion de la circulation et d’atteinte à l’environnement le CLE propose notamment

  • la mise en place du train-tram de Genève-Sud qui desservirait Bellegarde (01) - St Julien (74)  - Bachet et Cornavin (GE) - jusqu’à Gland ou Rolle (VD). Cette proposition relativement peu coûteuse doit être réalisée en priorité, car elle permettrait de désengorger la région de Genève-Sud par la construction d’une nouvelle ligne St Julien – Bachet.
  • tracétram-train72.jpg

  • Il faut relever que les élus de la région  ont retenu prioritairement le prolongement du tram de Moillesullaz à Annemasse qui sera déjà desservi par le CEVA, alors que l’axe St Julien - Genève n’aura pendant très longtemps qu’un bus pris dans les embouteillages.
  • la construction du “shunt” (raccourci) d’Ambilly qui permettrait de réduire le trajet entre Genève et la vallée de l’Arve et Annecy.
  • de mettre en place rapidement des liaisons directes Genève - Annecy sans changement à Annemasse ou à la Roche-sur-Foron
  • l’harmonisation des horaires entre les trains et bus du Département et ceux de la Région Rhône-Alpes
280px-ON_OC-Tr_20050728-145844_RameTalent_DesserteUrbaine.jpg


    Le CLE estime que ces aménagements ferroviaires sont indispensables et demande qu’un effort conséquent soit fait en faveur des transports publics en Haute Savoie, et dans l’Ain. C’est aussi le devoir des autres partenaires du projet d’agglomération, les cantons de Genève et de Vaud, la Ville de Genève d’encourager et d’aider la Haute Savoie, et l’Ain.

 

Alain ROUILLER
Président du CLE - Conseil lémanique pour l’environnement
Conseiller en mobilité à l’ATE-Suisse

Le CLE est actif dans l’Ain, en Haute Savoie, à Genève, dans le Pays de Vaud et en Valais
Depuis 1989, il fédère les plus importantes associations de protection de l’environnement du bassin lémanique et totalise près de 80’000 adhérents

Associations membres et associées:

  • ACPAT Association chablaisienne pour l’aménagement et les transports (Chablais - Haute Savoie)
  • AGENA Association gessienne de protection de la nature Pays de Gex (Ain)
  • Amis de la Terre Haute Savoie
  • ATE Association transports et Environnement Genève, Valais et Vaud
  • Equiterre
  • FNAUT Haute Savoie, Fédération des associations d’usagers des transports
  • FRAPNA Fédération des associations de protection de la nature Ain et Haute-Savoie
  • GENESIS Fédération des associations du Genevois (Genevois – Hte Savoie)
  • Pro Natura Genève, Valais et Vaud
  • WWF Fonds mondial pour la nature Valais et Vaud 

 

18:26 Publié dans Environnement | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | |

Commentaires

Le Bémol est effectivement de mise.
La construction d'une autoroute apporte certainement une facilité et une sécurité sur la liaison Annecy-Genève, mais ne résoud en rien le problème de fond qui est la politique défaillante de Genève en terme d'urbanisation. Depuis deux décennies, Genève a gelé la construction de logements, reportant sur la région frontalière le problème de loger ses travailleurs.
Lorsque aujourd'hui on parle de `frontalier', on ne parle malheuresement plus d'une personne née à Valleiry, ou a Nangy, et qui pour diverses raisons va travailler sur suisse, mais on parle maintenant de gens que l'on a ammenés d'un peu partout en France, parqués en haute savoie, et que l'on s'évertue à déplacer matin et soir vers Genève... Difficile de faire plus compliqué..
Les conséquences se voient sur le traffic, mais aussi sur la pression immobilière qui devient insoutenable pour les quelques savoyards travaillant encore coté Français..
En fait, plutot que de chercher des solutions de développement locales, Genève, se complait à privilégier la fuite en avant, et à utiliser le potentiel de la haute savoie pour cela... La dernière en date, étant la volonté du conseiller Longchamp de transférer une partie du traffic de cointrin vers l'aerodrom d'Annecy... Un peu plus de traffic.. et un peu plus de pollution ne feront pas de mal chez les voisins.. :-))

Écrit par : olivier | 06/12/2008

Bien fait: que les automobilites pourrissent dans les bouchons qu'ils ont eux-mêmes créés!

Écrit par : salut | 06/12/2008

plus de texte que e photo et pas des belles photo



aurevoit tout le monde




et oui j aime un gat

Écrit par : dfref | 30/01/2009

En effet, je pense qu'il y a souvent un trop grand engouement en ce qui concerne ce genre de projet. Je trouve qu'il est beaucoup mieux de rester prudent.

Écrit par : door mats | 31/12/2011

Je pense que le bémol était très justifié. Je trouve que les décisions en matière d'autoroutes sont prises beaucoup trop rapidement.

Écrit par : salle de bain 3d | 26/01/2012

Les commentaires sont fermés.