17/12/2008

Les accords de Grenelles: un bon début

dessin1904.jpgGrenelle 1: les actions du gouvernement français actuel en matière d’environnement sont souvent prises de haut par les Suisses. A tort.
Voyons le cas des accords de Grenelle. Rappelons que c’est la première fois depuis le début de la Vème République que le Parlement  vote une loi qui traite de la protection de l’environnement dans toutes ses composantes (eau, air, déchets) Le projet de loi débattu par l’Assemblée nationale est une bonne feuille de route et il faut saluer les travaux et le vote quasi unanime de 526 oui contre 4 non des parlementaires.

Lire la suite

12:33 Publié dans Environnement | Lien permanent | Commentaires (12) | |  Facebook | | |

06/12/2008

Loi sur le CO2: une réduction d’au moins 30% en Suisse est indispensable

pic4.jpgLe Conseil fédéral a décidé de rejeter l’«Initiative populaire pour un climat sain» et de lui opposer en tant que contre-project deux variantes pour la loi sur le CO2 qui sera valable à partir de 2011. Cependant, les objectifs visés du contre-projet sont largement insuffisants. L’association «Initiative populaire pour un climat sain» -dont fait partie l'ATE- maintient ses objectifs définis et exige que la nouvelle législation entérine la réduction du volume des gaz à effet de serre réclamée par l’initiative d’au moins 30% d’ici à 2020 par rapport à 1990. En outre, la loi révisée doit stipuler que les émissions nationales doivent être réduites en Suisse.

Lire la suite

11:51 Publié dans Environnement | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

04/12/2008

Inauguration de l’autoroute privée A41 Annecy-Genève: bémol du CLE

Inauguration de l’autoroute privée A41 Annecy-Genève: face aux déclarations unanimement favorables, le CLE Conseil lémanique pour l’environnement souhaite mettre un bémol à cet engouement.

On nous propose Annecy – Genève en 30 minutes, mais où iront les véhicules ?

  • La rue des Deux-Ponts à la Jonction où se termine l’autoroute verra sa capacité diminuer de 50% avec l’arrivée du TCOB (Tram Cornavin-Onex-Bernex), les travaux commencent au début de l’année 2009
  • Les routes des Acacias et de St Julien sont saturées.
  • Ne faut-il pas craindre un envahissement de toutes les routes secondaires de Genève – Sud ?


Annecy ne sera pas la banlieue friquée de Genève, nous rassure-t-on, mais les chiffres montrent que l’axe Annecy – Genève est le seul secteur de la région qui connaisse un accroissement des demandes immobilières, malgré la crise.

Plus dérangeant, les mesures d’accompagnement sont dérisoires, un ou deux autobus supplémentaires, quelques places de covoiturage, c’est nettement insuffisant. Les moins mauvaises liaisons ferroviaires prennent 1h25, avec parcours partiel en autobus et changement à Annemasse.
    Le CLE doit constater que le rail est resté le parent pauvre de la Haute-Savoie, malgré les efforts de la Région Rhône-Alpes pour développer le réseau ferroviaire.
    Il faut relever que des propositions importantes de nos associations pour améliorer la desserte ferroviaire de la Haute-Savoie dans le cadre du projet d’agglomération franco-valdo-genevois (P-FVG) n’ont pas été retenues, les élus estimant qu’elles n’étaient pas prioritaires ! Alors même que la part des transports publics dans ce département n’atteint qu’un maigre 2 à 3%

De plus, l’autoroute va à l’encontre des objectifs de développement durable que s’est fixé le projet d’agglomération FVG qui est de favoriser les transports publics et de restreindre l’usage des véhicules individuels pour réduire la pollution atmosphérique importante dans notre région.
 
Il n’est pas tenu pas compte non plus de l’emprise très importante des terres agricoles, ni de la crise énergétique dans laquelle nous sommes déjà tombés. Avec le renchérissement du prix des carburants et des bouleversements sociétaux que tous les experts prédisent à la suite de cette crise, nous aurons besoin de toutes les terres agricoles disponibles.

Demandes du CLE

  • Le CLE demande que les pertes de terres agricoles soient compensées pour au moins minimiser l’impact négatif de cette autoroute.


Afin de résoudre le problèmes de congestion de la circulation et d’atteinte à l’environnement le CLE propose notamment

  • la mise en place du train-tram de Genève-Sud qui desservirait Bellegarde (01) - St Julien (74)  - Bachet et Cornavin (GE) - jusqu’à Gland ou Rolle (VD). Cette proposition relativement peu coûteuse doit être réalisée en priorité, car elle permettrait de désengorger la région de Genève-Sud par la construction d’une nouvelle ligne St Julien – Bachet.
  • tracétram-train72.jpg

  • Il faut relever que les élus de la région  ont retenu prioritairement le prolongement du tram de Moillesullaz à Annemasse qui sera déjà desservi par le CEVA, alors que l’axe St Julien - Genève n’aura pendant très longtemps qu’un bus pris dans les embouteillages.
  • la construction du “shunt” (raccourci) d’Ambilly qui permettrait de réduire le trajet entre Genève et la vallée de l’Arve et Annecy.
  • de mettre en place rapidement des liaisons directes Genève - Annecy sans changement à Annemasse ou à la Roche-sur-Foron
  • l’harmonisation des horaires entre les trains et bus du Département et ceux de la Région Rhône-Alpes
280px-ON_OC-Tr_20050728-145844_RameTalent_DesserteUrbaine.jpg


    Le CLE estime que ces aménagements ferroviaires sont indispensables et demande qu’un effort conséquent soit fait en faveur des transports publics en Haute Savoie, et dans l’Ain. C’est aussi le devoir des autres partenaires du projet d’agglomération, les cantons de Genève et de Vaud, la Ville de Genève d’encourager et d’aider la Haute Savoie, et l’Ain.

 

Alain ROUILLER
Président du CLE - Conseil lémanique pour l’environnement
Conseiller en mobilité à l’ATE-Suisse

Le CLE est actif dans l’Ain, en Haute Savoie, à Genève, dans le Pays de Vaud et en Valais
Depuis 1989, il fédère les plus importantes associations de protection de l’environnement du bassin lémanique et totalise près de 80’000 adhérents

Associations membres et associées:

  • ACPAT Association chablaisienne pour l’aménagement et les transports (Chablais - Haute Savoie)
  • AGENA Association gessienne de protection de la nature Pays de Gex (Ain)
  • Amis de la Terre Haute Savoie
  • ATE Association transports et Environnement Genève, Valais et Vaud
  • Equiterre
  • FNAUT Haute Savoie, Fédération des associations d’usagers des transports
  • FRAPNA Fédération des associations de protection de la nature Ain et Haute-Savoie
  • GENESIS Fédération des associations du Genevois (Genevois – Hte Savoie)
  • Pro Natura Genève, Valais et Vaud
  • WWF Fonds mondial pour la nature Valais et Vaud 

 

18:26 Publié dans Environnement | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | |

02/12/2008

MICA: blocage ou opportunité ?

communaux d'ambilly.jpgLes associations franco-suisses soutiennent la décision de  la nouvelle équipe municipale de la commune d’Ambilly qui a décidé de revenir sur son projet de vente des terrains sur sol genevois (Communaux d’Ambilly) qui lui appartiennent et sur lesquels est prévue une opération de construction de logements très attendue. [cliquer sur la carte pour l'agrandir]

Lire la suite

15:54 Publié dans Développement durable | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | |

01/12/2008

les 60 tonnes menacent de débarquer

Les 40 tonnes sont à peine admis en Suisse que les 60 tonnes menacent déjà de débarquer. Des tests sont effectués dans l’Union européenne. L’ATE s’oppose fortement à leur introduction et appelle la population à dire NON en signant la pétition sur www.60-tonnes.ch

Poids: 60 tonnes, longueur: 25 mètres. Les « gigaliner » sont de véritables monstres et constituent un danger pour les autres usagers de la route. Mais aussi pour la politique de transfert de la route au rail, favorable à l’environnement et voulu par le peuple. L’Union européenne envisage l’admission de ces méga-trucks dans tous les Etats membres et procède actuellement à des tests. En Scandinavie, ils roulent déjà. Quid de la Suisse ? L’ATE entend y faire barrage.

Menace pour le rail
Le relèvement de la limite de 28 à 40 tonnes ces dernières années renseigne sur les effets que pourrait avoir l’introduction des 60 tonnes. Malgré l’augmentation de la redevance poids lourds liée aux prestations (RPLP) et l’ouverture du tunnel de base du Lötschberg, la route a gagné des parts de trafic. Si les « gigaliner » débarquent maintenant en Europe sans contrepartie fiscale, les conséquences seront catastrophiques. Même si la Suisse refuse les 60 tonnes, sa politique de transfert en souffrira. Et combien de temps résistera-t-elle? Pour les 40 tonnes, le gouvernement avait fini par céder aux pressions de l’Europe…

L’arrivée des « gigaliner » apportera d’autres problèmes: ces gigantesques bahuts représenteront un danger pour les autres usagers de la route et compromettront la fluidité du trafic. Ils nécessiteront l’élargissement du réseau routier, par exemple dans les giratoires ou à de nombreux virages sur les routes cantonales et communales, trop étroits. Sans parler des problèmes évidents en cas d’incendie dans un tunnel.
hires33007.jpg

Pétition sur www.60-tonnes.ch
L’ATE appelle la population à s’opposer à l’introduction des 60 tonnes en signant sa pétition en ligne. Cette dernière sera remise au département fédéral des transports à Berne et à la Commission européenne à Bruxelles. Pour stopper les « gigaliner », l’ATE et cinq autres organisations suisses ont rejoint l’alliance européenne « no mega trucks » http://www.nomegatrucks.eu/

Alain Rouiller, ATE Suisse

14:30 Publié dans Environnement | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |