19/10/2009

Révision de la loi sur le CO2 : une loi efficace SVP

swisstxt20090619_10849075_5.jpg Il faudra encore beaucoup d'énergie et de travail pour que la loi sur le CO2 devienne une loi sur le climat efficace. Ainsi, lundi matin, des représentantes et représentants de l'Alliance pour le climat, dont fait partie l’ATE ont offert de l’eau de glacier aux membres de la Commission de l'environnement du Conseil national dans le but de leur rappeler leurs devoirs vis-à-vis des générations futures. L’alliance pour le climat exige une réduction des émissions de CO2 de 40% d’ici à 2020.


Par cette action, l'Alliance pour le climat a voulu souhaiter à la Commission de l'environnement du Conseil national pleine réussite dans la révision de la loi sur le CO2. Pour lutter sérieusement contre le réchauffement climatique, il faudra que le projet de loi – pour le moment, tout à fait inacceptable – du Conseil fédéral devienne une loi assorties de mesures efficaces.

Trois exigences fondamentales doivent être remplies:

  1. La loi sur le CO2 doit viser une réduction de 40% des émissions de CO2 en Suisse d'ici à 2020. Selon les scénarios du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat dans les pays industrialisés, cet objectif est incontournable si l'on veut empêcher que le réchauffement global dépasse la limite funeste des deux degrés par rapport à la température moyenne préindustrielle.
  2. La loi sur le CO2 doit prévoir des mesures qui permettront d’atteindre ce but.
  3. La Suisse doit aider les pays non industrialisés à réduire leurs émissions – y compris celles qui résultent de la déforestation et des dommages aux forêts tropicales. Elle doit aussi leur aider à s’adapter au changement climatique et de réparer les dégâts climatiques. 1,7 milliard de francs doit être prévu pour ce but dans la loi sur le CO2 en plus à l’aide au développement.


En outre, le Conseil fédéral est tenu de définir lors des semaines à venir le mandat de négociation pour le sommet de l'ONU sur le climat à Copenhague. L'Alliance pour le climat a établi une liste de 15 requêtes et qu’elle a également remise lundi à la Chancellerie fédérale.

2428d79597.jpg

Des représentants de l'Alliance pour le climat, dont fait partie l’ATE ont offert de l’eau de glacier aux membres de la Commission de l'environnement du Conseil national

La Suisse a le devoir de contribuer à ce que la Conférence mondiale sur le climat, qui aura lieu du 7 au 18 décembre, soit un succès. Elle doit donc recevoir un mandat qui permette une contribution responsable dans la lutte globale contre le réchauffement climatique.



Samedi, des milliers de personnes ont démontré sur la Place fédérale à Berne qu’ils tiennent à des mesures sérieuses contre le réchauffement climatique, le Conseil fédéral et la Commission du Conseil national devraient en prendre acte. Le gouvernement serait censé de définir un mandat efficace pour Copenhague. De plus, la commission doit faire du projet du Conseil fédéral une loi sur le climat digne de ce nom.
Alain Rouiller, conseiller en mobilité à l'ATE Suisse

L’Alliance pour une politique climatique se compose de 51 organisations issues des domaines de l’environnement, de l’Église, de la défense des consommateurs, d’associations spécialisées, de la politique, des syndicats et des œuvres d’entraide, avec au total 1,8 million de membres :

  • ACSI – Associazione Consomatrici della Svizzera italiana
  • actif-trafic
  • Agence des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (AEE)
  • Alliance Sud (Communauté de travail de Swissaid, Action de carême, Pain pour le prochain, Helvetas, Caritas, Eper), ASPO/Bird Life Suisse – Association Suisse pour la protection des oiseaux
  • ATE – Association Transports et Environnement
  • Bethlehem Mission Immensee
  • BiomassEnergie, CIPRA Suisse
  • Commission Internationale pour la protection des alpes
  • Claro fair trade SA
  • Coordination Energie
  • DM – échange et mission
  • ECOPOP – Association Ecologie et Population
  • Energie-bois Suisse
  • Equiterre – Partenaire pour le développement durable
  • Fédération romande des consommateurs – FRC
  • Fédération Suisse des Amis de la Nature
  • Fondation Suisse de l’énergie
  • Fonds Bruno Manser
  • Forum Session des Jeunes
  • Gibbeco-genosschenschaft information baubiologie
  • Greenpeace
  • Hausverein Schweiz HVS
  • Initiative des alpes
  • Initiative für Natürliche Wirtschaftsordnung
  • Institut de recherche de l’agriculture biologique
  • Kleinbauern-Vereinigung
  • Les Verts
  • Ligue suisse de femmes catholiques
  • Médecins en faveur de l’environnement
  • Mountain Wilderness Schweiz
  • My Climate
  • Oekozentrum Langenbruck, oeku
  • Eglise et environnement
  • Pain pour le prochain
  • PanEco – Stiftung für nachhaltige Entwicklung und interkulturellen Austausch
  • Pro Natura
  • Pro Velo Suisse
  • PS - Partie Socialiste Suisse
  • Rheinaubund – Schweiz
  • Arbeitsgemeinschaft für Natur und Heimat
  • Schweizerischer Schutzverband gegen Flugemissionen SolarSpar
  • SSES – Société Suisse pour l’énergie solaire
  • Stiftung für Konsumentenschutz
  • Swissaid
  • SWISSOLAR – Association Suisse des professionnels de l’énergie solaire
  • Suisse-Eole
  • Syndicat du personel des transports
  • Travail.suisse – Organisation faîtière indépendante des travailleuses et travailleurs
  • USS - Union syndicale suisse
  • Vereinigung Bündner Umweltorganisationen
  • WWF – for a living planet

Liens:

Climat le site de la Confédération:

Topten : économiser au quotidien

14:54 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : climat, co2, copenhague | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.