27/01/2010

L'ATE mesure la capacité pulmonaire des Genevois

Capture d’écran 2010-01-27 à 16.20.18.pngMardi, ATE a testé la capacité pulmonaire des passants dans trois villes suisses. L'occasion pour l’ATE d'attirer l'attention du public sur le problème persistant de la pollution de l'air et de le sensibiliser quant aux solutions existantes.


Genève, Lugano et Berne, les militants de l’ATE ont renseigné le public sur les problèmes de santé dus à la pollution de l'air. Les personnes qui se sont arrêtées au stand ont pu tester leur capacité pulmonaire au moyen d'un appareil appelé «Peak Flow Mini Meter», (pour paraître sérieux le terme ne peut être qu’anglo-américain, évidemment!)
Sur place, un médecin informait les participant-e-s sur les conséquences pour la santé d'une trop forte concentration de poussières fines (smog hivernal). À Berne et à Lugano, l'action était organisée conjointement avec les Médecins en faveur de l'Environnement, et à Berne également avec la Ligue pulmonaire.

23a8108f8d.jpg

Parmi les solutions proposées par l'ATE figurent les zones à faibles émissions polluantes ou zones environnementales et le vélo en libre-service. Les zones à faibles émissions polluantes sont des secteurs auxquels n'ont accès que les véhicules répondant à des normes d'émission précisément définies. De nombreuses villes européennes ont déjà introduit de telles zones ou prévoient d'en créer.

Le vélo en libre-service est un système de prêt de vélos qui permet aux citadins d'effectuer leurs courts trajets quotidiens agréablement, en respectant l'environnement, tout en restant actifs; les 30 premières minutes sont généralement gratuites. L'idée est largement répandue en Europe, en particulier en France; en Romandie aussi, les premiers essais sont prometteurs.

Résultats des mesures de la capacité pulmonaire
La capacité pulmonaire de 200 personnes au total a été mesurée; elle est insuffisante pour 92 d'entre elles. Les résultats dans les trois villes :

Genève: 46 mesures, 17 personnes avec une capacité pulmonaire insuffisante
Berne: 66 mesures, 37 personnes avec une capacité pulmonaire insuffisante
Lugano: 88 mesures, 38 personnes avec une capacité pulmonaire insuffisante

Un tel test ne fournit qu'un aperçu et n’a pas de caractère scientifique. L'objectif était de sensibiliser la population.

Alain Rouiller, conseiller en mobilité à l’ATE

16:27 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

Commentaires

Très bonne initiative. Les gens, confrontés à leur capacité pulmonaire auront une idée précise de la pollution sur l'Homme et l'environnement en général.

Écrit par : résiliation assurance | 24/01/2012

Les commentaires sont fermés.