30/01/2010

Genève contre les 60 tonnes sur nos routes

090113_image_ptition_60_tonnes.jpgL’acceptation par le Grand Conseil genevois de la résolution 592  « halte aux 60 tonnes » est réjouissante. Dans 14 autres cantons suisses, des initiatives similaires ont également été déposées et souvent acceptées à l’unanimité. Le Conseil d’État genevois doit maintenant présenter officiellement sa position. D’après un sondage représentatif publié par l’Initiative des Alpes, 80% des Suisses s’expriment contre une introduction de ces monstres de la route.


Le parlement genevois s’est penché vendredi sur une résolution pour une initiative cantonale contre les camions de 60 tonnes et de 25 mètres de long et l’a acceptée à une large majorité. Bravo au parlement cantonal genevois. En effet, celui-ci estime que les méga-camions, en anglais «mega trucks» ou «gigaliners», représentent un danger pour les autres usagers de la route, pour le transfert des marchandises de la route au rail - principe inscrit dans la Constitution - et les juge inadéquats pour circuler sur nos routes. Genève, ville de frontière, sera une des premières agglomérations à être touchée par une éventuelle introduction des méga-camions au niveau européen. Ce que décidera l’UE quant aux dimensions et au poids des camions sera déterminant pour toute la Suisse. On se rappelle que lors de l’introduction des 40 tonnes en Europe, une autorisation spéciale avait été donnée pour un rayon de 10 kilomètres sur le territoire suisse avec de graves conséquences pour les habitants.

Des initiatives cantonales sur le même thème ont déjà été acceptées, sans voix discordante, dans les cantons de Neuchâtel et Lucerne. Des interventions parlementaires similaires se déroulent dans treize autres cantons suisses.

081104-truck-plane-fra-.jpg

Rappelons que l’Initiative des Alpes s’efforce depuis des mois d’attirer l’attention sur les risques de ces camions. Elle est l’une des premières organisations suisses à avoir rejoint l’alliance européenne «No mega trucks» forte aujourd’hui de 205 organisations européennes, dont 35 suisses. En janvier dernier, elle a publié un sondage représentatif sur ce thème. 80 % des personnes interrogées se sont prononcées contre l’introduction des « mega camions » en Suisse, bien qu’en Suisse romande ce pourcentage descende à 68%. A noter qu’un sondage effectué en juin 2009 montre que 81% des Français, 75% des Britanniques et 73% des Allemands sont opposés aux mega camions qui continuent pourtant à rouler dans certains lands allemands ou au Danemark....

Alain Rouiller, conseiller en mobilité à l’ATE Suisse

16:23 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.