01/03/2010

Pétition contre l’héliski : déjà 12'000 signatures

silheliski.jpgLa pression monte pour exiger l’interdiction de l’héliski: en seulement trois mois, l’ATE et Mountain Wilderness ont réussi à récolter 12'000 signatures. Pro Natura et le WWF Suisse viennent de se joindre à l’alliance. La pétition veut renforcer la protection de la faune contre les dérèglements menaçant leur vie et rétablir la tranquillité des régions montagneuses isolées.


La pétition de l’ATE, de Mountain Wilderness, de Pro Natura et du WWF Suisse exige une interdiction pure et simple de l’héliski en Suisse. Elle demande aussi la suppression des places d’atterrissage en montagne à l’intérieur ou à proximité de paysages protégés.

Chaque année en Suisse, la pratique de l’héliski engendre environ 15'000 vols touristiques vers les 42 places d’atterrissage existant en montagne. Le patrimoine mondial de la nature Jungfrau-Aletsch n’est pas épargné: rien que dans cette région, on dénombre environ 3000 vols d’hélicoptère par an. Selon l’Office fédéral de l’aviation civile, plus de la moitié des places d’atterrissage en montagne servant à des fins touristiques se trouvent à l’intérieur ou à proximité de paysages protégés.

Interdire l’héliski en Suisse également
A travers leur pétition, l’ATE, Mountain Wilderness, Pro Natura et le WWF Suisse entendent protéger les hommes et la nature unique des Alpes et rétablir le calme dans l’univers montagneux majestueux de la Suisse. Le tourisme vit essentiellement de ce calme de la nature. Par ailleurs, la pétition veut minimiser les dérèglements qui menacent la faune dans les paysages montagneux hivernaux.

A l’opposé de nos voisins, les transports touristiques aberrants vers les régions montagneuses isolées sont toujours autorisés en Suisse. En France, en Allemagne et au Liechtenstein, l’héliski est entièrement interdit. En Autriche, sa pratique n’est autorisée qu’à deux endroits du Vorarlberg.

12'000 personnes ont à ce jour signé la pétition. Ce succès prouve que la grande nation de sports d’hiver qu’est la Suisse émet de grandes réserves à l’encontre de l’héliski. Initiateurs de la pétition, l’ATE et Mountain Wilderness ont trouvé le soutien de deux partenaires de l’alliance: Pro Natura et WWF Suisse. D’ici fin mars, les quatre organisations vont continuer à récolter des signatures qui devraient être remises aux autorités fédérales à la mi-avril.

La pétition peut être signée en ligne

Alain Rouiller, conseiller en mobilité à l’ATE Suisse

18:31 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

Commentaires

Inadmissible! un véritable affront à l'humanité qui devrait économiser son pétrole pour les générations à venir et ne pas le gaspiller pour des loisirs futiles et au bénéfice d'une minorité friquée qui ne respecte ni la nature ni les autochtones...

Écrit par : Poscia Claude | 09/03/2010

C'est une très bonne choses qu'il y ait eu tant de signatures. Ce genre de choses me révoltent. Je suis rassuré que des gens le comprennent.

Écrit par : marine | 18/02/2012

Les commentaires sont fermés.