14/04/2010

Lignes régionales menacées: la lutte continue...

HaltestellePostauto_f_01.jpgLe Conseil fédéral s’accroche à ses mesures d’économie dans le trafic régional. L’ATE , le SEV, Pro Rail et la CITraP vont par conséquent poursuivre leur combat pour maintenir les lignes menacées. Le soutien à la pétition pour le maintien des lignes régionales menacées n’en devient que plus urgent
Sans surprise, le Conseil fédéral reste campé sur sa position qui vise à réduire les indemnités pour les lignes régionales des transports publics.


Environ 1300 lignes de trafic régional profitent aujourd’hui d’indemnités fédérales. Un septième parmi elles – à peu près 160 lignes – seraient directement menacées dans le cadre du programme d’économie du Conseil fédéral. Si cette mesure envisagée était appliquée, les cantons seraient sollicités pour prendre la relève. Or ceci serait impossible en maint endroit. En zone rurale surtout, des régions tout entières et des villages seraient ainsi déconnectés du réseau des transports publics.

L’ATE, le SEV, Pro Rail et la CITraP vont par conséquent poursuivre leur lutte pour le maintien des lignes menacées. Pas seulement pour des raisons de politique régionale. Si des lignes de transports publics disparaissent, cela entraîne une plus forte utilisation de la voiture et par conséquent de plus fortes émissions de CO2.


regionalverkehr_teaser2_22.jpgDe surcroît, l’ATE trouve incompréhensible que le Conseil fédéral puisse postuler que le programme d’économie diminue la croissance des dépenses dans le trafic de 2 à 1,6 pour cent. C’est ridicule ! Les pronostics des Offices fédéraux concernés disent le contraire puisqu’ils prévoient à l’avenir une croissance continue du trafic des transports publics. Dans ces circonstances, ce n’est pas moins, mais plus d’argent qui doit être déboursé pour résoudre les problèmes des transports.

18:26 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.