20/04/2010

Dépôt de la pétition «La Suisse n’a pas besoin d’héliski»

1720429334.jpgPlus de 14'000 signatures contre un «hélidorado. La grande nation de sports d’hiver qu’est la Suisse émet de fortes réserves à l’encontre de l’héliski : plus de 14'000 personnes ont signé la pétition «La Suisse n’a pas besoin d’héliski» de l’ATE, Mountain Wilderness, Pro Natura et du WWF Suisse.


Revue des arguments développés lors du dépôt de la pétition.
L’ATE, Mountain Wilderness, Pro Natura et le WWF Suisse demandent une interdiction de l’héliski en Suisse. Il s’agit aussi de supprimer les places d’atterrissage à l’intérieur et à proximité des réserves naturelles. Des militants des quatre organisations ont manifesté mardi sur la Waisenhausplatz à Berne. En habits et équipés de ski, sur fond de bruit d’hélicoptère, ils ont remis les 14'000 signatures récoltées à l’Office fédéral de l’aviation civile.


heliski1.jpg


Tous les voisins de la Suisse ont interdit ou fortement limité la pratique de l’héliski. Notre pays ne doit pas être un hélidorado ». Les activités de loisirs inutiles et génératrices de pollution devraient être bannies des montagnes. Au lieu de cela, on enregistre chaque année en Suisse près de 15'000 vols touristiques vers les 42 places d’atterrissage existantes, dont 70% en Valais. De tels excès de mobilité illimitée ne devraient plus être tolérés.

La grande majorité de la population suisse se rend dans les Alpes pour se ressourcer dans un paysage exceptionnel et jouir de la tranquillité. Les Alpes sont bien plus qu’un simple objet commercial du tourisme de montagne. Au contraire, le calme du territoire alpin constitue un atout touristique à préserver absolument.

Rappelons que plus de la moitié des places d’atterrissage se trouveraient dans une zone faisant partie de l’Inventaire fédéral des paysages d’importance nationale. Cela n’a aucun sens de protéger des paysages et d’y autoriser en même temps des activités humaines qui les dégradent fortement.

L’héliski n’a pas sa place dans les Alpes suisses, Le monde animal supporte mal le bruit occasionné par les vols. De même que la plupart des touristes et des habitants des régions de montagne. En outre, il y a dans les Alpes suisses suffisamment de possibilités pour celles et ceux qui veulent s’adonner au ski hors-piste.

Cette pétition est d’autant plus nécessaire qu’un interdiction ne fait pas partie des objectifs de la Confédération qui ne semble pas voir le problème...

10:06 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.