15/06/2010

Ne supprimons pas la vignette vélo

vignette_velo_03.JPGLe Conseil des Etats décidera mercredi de l’avenir de la vignette vélo.
L’ATE soutient Pro Vélo Suisse qui plaide pour le maintien de cette assurance pratique, avantageuse et largement acceptée. En cas de suppression, PRO VELO Suisse craint des frais supplémentaires ainsi que des vélos mal entretenus.


Un modèle qui a fait ses preuves
La vignette est la preuve qu’une assurance collective peut bien fonctionner. Les dommages des cyclistes sont couverts par ceux-là même qui les engendrent. Le coût de 5 francs par an est faible. Avec l’intégration de la responsabilité civile des cyclistes directement dans l’assurance privée, il faudra compter avec des coûts cachés plus élevés – comme le soulignent les organisations de défense des consommateurs.

Aptitude au trafic
Grâce à la vignette, les cyclistes s’interrogent au moins une fois par an quant à l’aptitude au trafic de leur petite reine. La vignette côtoie alors éclairage et freins efficaces. Les experts craignent que la suppression de la vignette incite de nombreux cyclistes à négliger l’état de leur vélo. Les conséquences d’un mauvais entretien se ressentiront alors dans la sécurité des cyclistes dans le trafic.

La suppression de la vignette sonne le glas du dernier canal officiel avec les cyclistes, aujourd’hui utilisé par assurances et associations pour des actions de sensibilisation et des campagnes d’information.

En abolissant la vignette, le Parlement donne également un mauvais signal en matière de politique des transports : après avoir éliminé la bicyclette des statistiques officielles à la fin des années 1980, elle serait de fait définitivement assimilée à la catégorie des engins de loisirs, tels que trottinettes ou patins à roulettes. Cet aboutissement désavouerait radicalement les efforts des communes, des cantons et de la Confédération pour renforcer les déplacements cyclistes.

10:19 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | |

Commentaires

Elle n'est pas pratique à poser, elle s'enlève facilement, il faudrait lui donner un peu plus de gras, pour ce qui est de l'assurances, on vous l'impose quand vous achetez la vignette, et pour ma part je suis pas très Générali alors je fais quoi?

Vuvuzelas vuvuzelas??????

Le tour du ac de Constance dans quelques jours, à vélo youpiiiiiiiiiiiii!

Écrit par : dominiquedegoumois | 15/06/2010

Notre parlement à vraiment des priorités qui m'échappe ... supprimer un système d'assurance qui a fait ses preuves pour le moyen de déplacement propre par excellence.

Jusqu'où ira la corruption de notre parlement ?

Écrit par : Djinius | 15/06/2010

Personnellement, je ne peux plus, hélas, faire de la bicyclette, mais j'en ai fait énormément dans ma jeunesse, et même jusqu'à il y a une vingtaine d'années, mais selon mon propre avis, je considère que cette vignette qui a remplacé les plaques de vélos doit être maintenue, voir même que le prix en soit augmenté, afin de permettre le financement du développement du réseau de pistes cyclables, mais également, vu le comportement de la plupart des cyclistes de palier à des frais hospitaliers et médicaux (RC) au cas où l'un de ces derniers renverserait un piéton sur un trottoir, voir ailleurs, ou d'autres frais pour avoir provoqué un accident.

Écrit par : verly | 16/06/2010

Verly,

La vignette vélo est actuellement, une assurance RC. Si d'ailleurs les statistiques d'accident était si terribles que les articles récurrent de la tribune veut bien nous faire croire, sont prix aurait du sensiblement augmenté, ce qui n'est pas le cas. Alors, comme je vois difficilement les assureurs se tromper dans leur calcul, cherchez l'erreur.

Écrit par : Djinius | 16/06/2010

Madame Patoucha / alias Sforno / alias Kamal dans ce billet mais pas dans les autres(à moins que ce ne soit l'inverse, je n'ai pas tout compris)

Je ne sais pas au juste ce que vous entendez quand vous désignez ce monsieur porphyre/ alias Hayoun / alias corto / alias brio, mais je peux vous garantir que monsieur patoucho / alias sforno / alias Trollito de ortega y gasset / alias polichinelle II / alias un autre alias mais dans un autre billet ne peut pas être un pseudonyme de l'anonyme sabourjian / alias l'amiral Nelson / alias géo / alias Gustavo / alias Patoucha, puisque l'anonyme dénommé Abdelaziz Bouteflika (qui n'est pas Abdelaziz Bouteflika, sauf s'il s'agit d'un homonyme) est plus connu sous le pseudonyme alternonyme de Gérard / alias Guignol / alias Bronstein / alias chapatou / alias aliasito de anonymuno / alias alliot-marie pleine de grâce / alias fatimo / alias alias sans oublier d'autres alias que j'ai oubliés. C'est pour cette raison que je suis certain que vous comprendrez que je suis certain de pouvoir compter sur votre compréhension.

Écrit par : Pierre Eméché | 16/06/2010

Si l'on veut que l'Etat construise toujours plus de voies pour les vélos, il faut bien trouver l'argent quelque part. Donc je suis pour une côtisation sur le long terme. Ca fonctionne en plus on le sait déjà !

Écrit par : accessoire cyclotourisme | 27/12/2012

Les commentaires sont fermés.