25/11/2010

4e «Journée nationale de la lumière» : La lumière qui peut sauver des vies

zoom-164563-pedales-lumineuses-pedalite.jpgLes journées ont raccourci: piétons, cyclistes et automobilistes sont confrontés à de nouveaux dangers. La 4e Journée nationale de la lumière de ce jeudi rappelle la règle numéro un à respecter pendant la saison froide: pour être en sécurité, restez visible.


Des contrôles de phares de voitures et de lampes de vélos ainsi que diverses actions ont pour but de sensibiliser les acteurs du trafic en cette «Journée de la lumière» pour qu’ils se rendent compte à quel point il est essentiel en hiver de «voir et d’être vu». Pendant la saison froide, lorsque la nuit tombe vite, la lumière peut sauver des vies.

C’est pourquoi les cyclistes devraient porter en hiver des vêtements clairs – si possible avec des bandes réfléchissantes. La loi prescrit une lampe avant blanche, une lampe arrière rouge ainsi qu’un réflecteur avant et arrière. L’ATE Association transports et environnement recommande d’équiper les vélos de lampes lumineuses halogène ou LED. Elles disposent souvent de feux de position qui restent allumés même lorsque les cyclistes s’arrêtent au feu rouge, à un croisement ou lorsqu’ils tournent à droite.

En cas de mauvaises conditions lumineuses ou au crépuscule, les piétons devraient donc eux aussi porter des vêtements ou des accessoires munis de bandes fluo. Cela permet aux automobilistes de les reconnaître à une distance d’à peu près 160 mètres. Les piétons portant des vêtements sombres ne sont en revanche visibles qu’à 30 mètres – et c’est souvent trop tard.

L’hiver est aussi la période du verglas et de la neige. Les cyclistes se protègent le plus efficacement contre les chutes à lourdes conséquences en portant un casque bien ajusté. Les automobilistes sont contraints par la loi de s’équiper de quatre pneus d’hiver ayant un profil d’au moins 1,6 mm, l'ATE recommande 4 millimètres. Ceux qui provoquent un accident en roulant avec des pneus d’été risquent des poursuites. Même avec une traction quatre roues, les pneus d’hiver sont obligatoires.

S’il neige, les automobilistes ont tout intérêt de ne pas attendre le dernier moment pour agir: avant de se mettre en route, il leur faut enlever minutieusement la neige et la glace de leur pare-brise, de la vitre arrière et des vitres latérales, sans oublier évidemment le rétroviseur. Ceux qui circulent avec juste un «judas» sur le pare-brise sont passibles d’une amende. Par respect des autres acteurs du trafic, il est également important de dégager la neige sur le toit de la voiture.

Les automobilistes doivent compter plus de temps en hiver pour leurs déplacements car seule une conduite prudente à vitesse modérée évite les dangereuses parties de glisse. Les feuilles humides sur la chaussée sont également dangereuses. Lorsque les conditions sont vraiment précaires, la façon la plus sûre de se déplacer est de renoncer à la voiture. Dans de telles circonstances, l’ATE recommande de marcher ou d’utiliser les transports publics.

Vous trouverez les conseils d’hiver de l’ATE sur le site : www.ate.ch/hiver

11:01 | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : ate, visibilité, nuit, cycliste, piéton | |  Facebook | | |

Commentaires

Merci d'être fidèle à votre blog, mais évitez autant que possible d'y copier coller un communiqué de presse. Un texte plus personnalisé aurait beaucoup plus d'impact et d'intérêt. Au plaisir de vous lire.

Écrit par : JF Mabut | 25/11/2010

Les commentaires sont fermés.