15/12/2010

Berne donne un coup de frein supplémentaire aux méga-camions

Capture d’écran 2010-12-15 à 16.26.53.pngLa Suisse délivre un signal fort contre les méga-camions: après le Conseil des Etats, le Conseil national veut inscrire dans la loi une longueur maximale de 18,75 mètres pour les camions. Les 50 associations membres de l'alliance «No Megatrucks», dont l’ATE, se réjouissent de la décision du Parlement.


«Nous ne voulons pas de méga-camions, parce qu'ils sont dangereux pour les autres usagers de la route, coûteux pour l'infrastructure routière et incompatibles avec la politique du transfert route-rail en Europe, mais aussi chez nous en Suisse», a déclaré Fabio Pedrina, porte-parole de la commission compétente du Conseil national et président de l'Initiative des Alpes.
Le Conseil national est du même avis. Certes, il a rejeté les initiatives déposées par les cantons de Bâle-Ville, Genève, Lucerne, Neuchâtel, Tessin et Uri demandant le refus des camions de 60 tonnes, mais il en partage le contenu, ayant approuvé une motion du Conseil des Etats invitant le Conseil fédéral à présenter un projet destiné à inscrire dans la loi l'actuelle longueur maximale de 18,75 mètres.


Capture d’écran 2010-12-15 à 16.31.05.png
C'était là une des revendications principales des cantons et de l'alliance «No Megatrucks». Avec cette disposition légale, le peuple pourra s'opposer par référendum à une possible admission des méga-camions.
100118-lkw-heckansicht-450.jpg

Une récente étude de l'alliance «No Megatrucks» conclut que l'admission des méga-camions en Suisse nécessiterait entre 1 et 1,5 milliard de francs par année d'investissements dans l'infrastructure routière en raison des adaptations nécessaires et de l'usure renforcée de celle-ci, cela sur une période de 15 ans et en plus des coûts d'entretien ordinaires déjà prévus.
Capture d’écran 2010-12-15 à 16.31.19.png

L'alliance «No Megatrucks», qui réunit au total plus de 50 organisations, est emmenée par
  • l'Initiative des Alpes,
  • l'Association transports et environnement (ATE),
  • la Communauté d'intérêts pour les transports publics (CITRAP),
  • l'Association des cadres des transports publics (ACTP), Pro Rail,
  • le Syndicat du personnel des transports (SEV),
  • l'Union des transports publics (UTP).
0ceb1a296a.jpg

Pour en savoir plus:

 

16:33 | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : ate, camions, magatrucks, pollution | |  Facebook | | |

Commentaires

encore un article qui va faire bondir de joie l'entreprise Frederici,quand on a connu les prise de becs du grand patron,alors attendons ,mais en effet quand on voit ces immenses truks déboulant dans nos rues comme sur une autoroute,ça craint aussi!
bonne journée à vous

Écrit par : lovsmeralda | 16/12/2010

Les commentaires sont fermés.