28/04/2011

Emissions de CO2 des voitures neuves: bien, mais peut faire mieux

568798954.3.jpgL’ATE se réjouit de l’évolution positive du marché suisse des voitures neuves: en 2010, la consommation moyenne de carburant et les émissions de CO2 ont diminué d’environ 3,5 pour cent l’un et l’autre. Mais d’autres efforts sont absolument nécessaires pour progresser dans la lutte contre le réchauffement climatique.


Malgré la légère diminution des émissions, d’autres efforts sont toujours indispensables en Suisse: c’est ce qui ressort d’une comparaison avec les chiffres de l’Union européenne. En 2010, les émissions de CO2 des nouvelles voitures ont certes diminué de 3,6 pour cent pour atteindre 161 grammes par kilomètre. Mais la moyenne de l’UE est nettement inférieure puisqu’elle se situe à 146 grammes, comme le révèle la statistique de Transport & Environment, la fédération faîtière des organisations européennes du domaine des transports durables.

L’ATE est néanmoins convaincue que la Suisse est elle aussi en mesure de réduire nettement les émissions de CO2 de ses nouvelles voitures. Des pays comparables à la Suisse, comme l’Irlande, l’Autriche, le Danemark, l’Allemagne ou les Pays-Bas y sont parvenus ces derniers temps. Aucune raison n’empêche la Suisse d’y arriver à son tour au cours de ces prochaines années malgré les négligences constatées jusqu’ici.

Besoin de pression politique
Une certaine pression politique est pour cela inéluctable. Les expériences du passé ont montré que les accords volontaires avec l’industrie automobile ne suffisent pas pour améliorer la situation. Un premier pas dans la bonne direction a été franchi par le parlement helvétique qui a décidé pendant sa session de printemps de réduire les émissions moyennes de CO2 des nouvelles voitures suisses d’ici 2015 à 130 grammes par kilomètre.

Il s’agit de maintenir fermement ce cap. Dans sa session de printemps, le Conseil des Etats a reconnu qu’aucune amélioration n’était envisageable sans mesures appropriées. Il s’est prononcé en faveur de l’introduction d’une taxe de CO2 sur les carburants. Or le Conseil national fait la sourde oreille face à une taxe carbone.

L’ATE est persuadée qu’une taxe de CO2 sur les carburants contribuerait à réduire de manière déterminante les émissions du trafic routier suisse. Les expériences avec la taxe de CO2 sur le mazout ont prouvé qu’il s’agissait là d’un instrument efficace, adapté au marché et peu bureaucratique.

Une réduction des émissions de la circulation routière est indispensable si la Suisse espère atteindre encore les objectifs de Kyoto. Car les émissions du trafic ont continuellement progressé au cours des vingt dernières années. En 2009, selon l’Office fédéral des transports, 32 pour cent des émissions de gaz à effet de serre étaient imputables au trafic motorisé.

Rappel :
Dans le tableau ci-dessous des 27 pays de l’UE, la Suisse se situerait au peu glorieux 24ème rang, juste derrière la Suède

1085673073-1.png

 

15:57 | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : ate, pollution, environnement c02, auto | |  Facebook | | |

Commentaires

La France est en tête de ce classement, notamment parce qu'elle donne une prime (bonus) aux gens qui achètent des véhicules émettant moins de CO2.

Le problème, c'est qu'en ne prenant en compte que les émissions de CO2, on offre une prime aux moteurs diesels, particulièrement sur les véhicules les moins chers qui ne possèdent pas de filtre à particules.

La nocivité des micro-particules émises par les moteurs diesels est un problème plus grave et plus imminent que le réchauffement climatique. Même les filtres à particules n'arrivent pas à éliminer entièrement les particules les plus fines, celles qui sont le plus cancérigènes.

En sponsorisant les moteurs diesels, l'état français condamne une grande quantité de ses citoyens à ne pas voir les effets du réchauffement climatique, puisque quand celui-ci commencera à faire de graves dommages, ils auront déjà décédé, victime des cancers engendrés par les micro-particules.

Écrit par : Clyde | 29/04/2011

Il y a pas de secret pour en finir avec la polution auto faut passer à l’électrique.

Écrit par : casse auto | 14/11/2011

cool comme article.

Écrit par : casse auto | 13/05/2014

Les commentaires sont fermés.