20/07/2011

accidents de la circulation 2010 et Via Sicura

images.jpegL’ATE prend note avec satisfaction du recul en 2010 du nombre de morts et d’accidents graves de la circulation routière. Les chiffres officiels prouvent de manière éclatante que les investissements dans la sécurité routière aident à empêcher des peines inutiles. L’ATE en appelle donc aux chambres fédérales de ne pas affadir le programme de sécurité routière Via sicura.


Le nombre de véhicules circulant sur nos routes est aujourd’hui considérablement plus élevé qu’il y a encore 50 ou 60 ans. Et pourtant, pour la première fois depuis les années 1950, on a de nouveau enregistré en 2010 moins de 20'000 accidents graves ou mortels. Cette évolution remarquable a été rendue possible grâce à l’engagement de la Confédération et des associations de transports.

Le Conseil fédéral entend poursuivre dans cette voie en appliquant le programme de sécurité routière Via sicura. L’ATE en appelle aux parlementaires fédéraux de ne pas édulcorer Via sicura. Ce programme constitue une solution de compromis et il n’est pas très sensé d’isoler certaines dispositions spécifiques au sein du paquet de mesures. La commission des transports du Conseil national, qui va se pencher sur Via sicura vers la fin août, peut émettre un signal clair. Ce serait d’autant plus important que le Conseil des Etats a déjà procédé à des suppressions incompréhensibles.

Comme les statistiques fédérales le montrent par ailleurs, les acteurs faibles de la circulation sont particulièrement exposés aux accidents graves ou mortels. Ils sont souvent victimes sans avoir commis aucune infraction. Des mesures de construction contribuent à améliorer considérablement la sécurité des piétons et des cyclistes. Mais aucun moyen financier n’est malheureusement prévu pour la mise en œuvre de Via sicura. Il serait par conséquent souhaitable d’avoir davantage d’argent à disposition pour réaliser des mesures de construction. Enfin, il est important que les mesures de construction soient conçues de manière à apprendre aux enfants suffisamment tôt à se débrouiller seul dans la circulation.

Les statistiques fédérales révèlent également que les 20-29 ans sont particulièrement souvent victimes d’accidents routiers. Dans cette tranche d’âge, les acteurs de la circulation – surtout ceux de sexe masculin – sont le plus souvent prêts à prendre des risques inconsidérés. L’ATE demande en conséquence un renforcement du travail de prévention dans cette tranche d’âge.


Téléphone au volant

Telephone-au-volant.jpg

Il y a par ailleurs de plus en plus d’accidents causés par des automobilistes qui sont en train de téléphoner au moment des faits. Des études révèlent pourtant que même les conversations téléphoniques avec un kit mains libres sont dangereuses. C’est pourquoi l’ATE plaide en faveur de l’interdiction générale, dans le cadre de Via sicura, du téléphone au volant. En téléphonant au volant, le conducteur augmente de cinq fois le risque d’accident et met en même temps en danger la vie d’autrui.

Les systèmes de navigation déconcentrent eux aussi de plus en plus les automobilistes. L’ATE demande aux conductrices et aux conducteurs de ne plus consulter leur GPS que lorsque la voiture est à l’arrêt.

14:00 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

Commentaires

Il est mieux d'être sûr que d'être désolé. Prévenir les accidents en prenant toutes les précautions que vous pouvez. La sécurité routière est un effort collectif du gouvernement et du peuple. Alors que l'administration du gouvernement doivent remuer ciel et terre pour assurer la bonne condition des routes et de faire respecter le strict respect des règles de circulation, une conduite responsable et la bonne attitude des gens à l'égard de règles de circulation est peut-être la première étape sur la longue route de la sécurité à 100% sur les routes.

Écrit par : PickTorrent | 16/08/2011

en France depuis quelques années la répression contre les infractions routières est terrible mais les résultats sont là. problème : les autres insécurités galopent car les forces de l'ordre sont mobilisées à la punition des automobilistes.

Écrit par : bio | 14/01/2012

Les commentaires sont fermés.