19/10/2011

Les trottoirs et les surfaces piétonnes doivent rester réservés aux piétons

MPfr.gifMobilité piétonne, l’association suisse des piétons – membre de Rue de l'Avenir – a voté récemment une résolution s’opposant à la tendance croissante d’ouvrir trottoirs et surfaces piétonnes aux cyclistes et même parfois d’y tolérer les véhicules motorisés. Voici leur arguments.


Mobilité piétonne soutient les efforts de la Confédération, des cantons et des communes dans la promotion de la mobilité douce. Dans plusieurs villes, de telles initiatives ont été approuvées par le peuple. Mobilité piétonne constate néanmoins qu’en de nombreux endroits, la promotion du vélo se fait au détriment des piétons. Les surfaces piétonnes sont ouvertes aux déplacements cyclistes et l’on est alors surpris que des conflits s’en suivent.

De plus, un nombre croissant de véhicules motorisés font irruption sur les espaces piétons : voitures parquées ou arrêtées sans égard pour autrui, vélo électriques roulant souvent à des vitesses élevées. Les nouveaux véhicules tels que segways et autres trottinettes à moteur sont également préoccupants puisque les progrès techniques les rendent de plus en plus puissants.

L’usage croissant des surfaces piétonnes amène aussi les conducteurs de ces véhicules à ne plus savoir qu’ils sont en situation illégale. Cela étant, les piétons se permettant de faire remarquer le comportement inadapté des conducteurs peuvent s’attendre à des réactions parfois violentes.

Mobilité piétonne a ainsi formulé les exigences suivantes :

  • Les trottoirs et surfaces piétonnes doivent rester réservés aux piétons
  • La promotion du trafic cycliste ne doit pas se faire au détriment des piétons. L’espace à réserver au trafic cycliste est à prendre sur la chaussée.
  • Les véhicules motorisés circulent sur la chaussée. Ils ne doivent pas être admis sur les surfaces piétonnes et l’utilisation illégale de celles-ci doit être sanctionnée.

logo RdA.jpg

Rue de l’Avenir
18, rue de Montbrillant | CH-1201 Genève | Tél. 0041 22 777.1002  
Courriel:
<communication@rue-avenir.ch> | Internet: <http://www.rue-avenir.ch >

Associations membres:

  • ATE Association transports et environnement
  • Mobilité piétonne Association suisse des piétons
  • PRO VÉLO Association pour les cyclistes au quotidien
  • Pro Juventute, Association en faveur des enfants et des jeunes
  • Pro Senectute, Association en faveur des seniors
  • Ligues de la santé VD
  • “La Rue” groupe de travail de l’EPFL

Membre du

Réseau-RUES-mini.jpg
Réseau francophone pour une mobilité urbaine conviviale et sûre
Belgique, France, Luxembourg, Québec et Suisse
Secrétariat : Courriel: <reseau.rues@mac.com>

Correspondants:
  • Belgique : Institut belge de la sécurité routière, DEMETER Université de Liège
  • France : CERTU, CETE de Lyon, Rue de l’Avenir France
  • Luxembourg : Sécurité routière du Luxembourg
  • Québec :  Direction de la sécurité en transports du Ministère des transports, Fondation Rues Principales, Vélo Québec
  • Suisse : Rue de l’Avenir Suisse

10:12 | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : piétons, trottoirs, cyclistes, rue de l'avenir, mobilité piétonne | |  Facebook | | |

Commentaires

Bravo pour cette initiative!

En tant qu'automobiliste, je me suis presque "fait" (en langage populaire!) mon premier motard genevois sur un passage piéton! Et je me suis fait copieusement "engueuler" parce que j'ai forcé le passage en l'obligeant simplement à poser le pied à terre. A quand la "Smart" sur les passages piétons et sur les trottoirs!!!

Les règles sont pour tout le monde et que chacun utilise son espace! Je reviens de Varsovie et Berlin où chaussées et trottoirs sont très larges: les vélos utilisent un couleur délimitée sur le trottoir, par exemple par des pavés roses. Mais les cyclistes respectent le piéton en mettant pied à terre quand ils quittent leur zone.

Avec nos rue plus étroites, c'est plus difficile, mais avec du respect, on devrait y arriver!

Écrit par : yvan-pierre chabloz | 20/10/2011

Yvan-Pierre Chabloz, comment ne pas être de votre avis alors que je n'ai eu de cesse de signaler ce fait sur mes différents blogs!

Il s'agit d'un problème de civisme, tout simplement. Et de culture dont nombre de cyclistes semblent bien dépourvus.

Si tel n'est pas le cas en Allemagne -entre autre- c'est parce que le vélo y a toujours eu sa place comme moyen de transport. Ce qui n'est pas le cas chez nous où circuler à vélo s'est développé par réaction aux encombrements et à la perte conséquente de temps.

Il suffit de lire certains commentaires postés sur mes blogs pour voir comment sont justifiées sinon excusées des pratiques intolérables.

Alors bien sûr qu'il est urgent de définir la place des piétons, des cyclistes et des automobilistes. Car outre les dangers physiques encourus, il y a les agressions verbales détestables.

Si une meilleure définition des zones piétonnes et cyclistes est en effet primordiale, des leçons de civisme et de conduite devront aussi les accompagner.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 20/10/2011

C'est cla' HATEZ-VOUS LENTEMENT..... pas trop vite le matin, doucement le soir!

Genève est peti comme un mouchoir de poche. Vos initiatives ont TUE le commerce! Genève est devenu un cimetière fréquenté par quelques visiteurs..... en plus d'être une tranchée ouverte!

Comparez Genève aux grandes villes, c'est faire montre de cécité!

Écrit par : Patoucha | 20/10/2011

ERR: "petit"

Écrit par : Patoucha | 20/10/2011

"La promotion du trafic cycliste ne doit pas se faire au détriment des piétons. L’espace à réserver au trafic cycliste est à prendre sur la chaussée."

Tout est dit dans ces deux phrases. Surtout la dernière.

Je la remets pour que ce soit bien clair pour tout le monde :

"L’espace à réserver au trafic cycliste est à prendre sur la chaussée."

OUI, OUI et OUI, la seule solution pour pacifier la situation entre piétons et cyclistes tout en préservant l'efficacité des transports publics est de rogner sur l'espace dévolu à la bagnole, poison de nos vi(ll)es.

Les automobilistes ne devraient donc pas trop se réjouir.

Écrit par : Sandro Minimo | 21/10/2011

En effet, en tant que piéton je me sens pas rassuré quand je ne sais pas si le trottoir m'est exclusivement réservé ou non. C'est donc une très bon article je trouve qui parle d'une situation qui est en fait que trop courante.

Écrit par : radiateur radiant | 29/12/2011

En effet, les trottoirs sont le domaine réservé des piétons et ce n'est pas négociable. Il est tant que les politiciens le comprennent.

Écrit par : lucite | 13/02/2012

Lucite, j'ai cru qu'on a déjà respecté cette logique depuis belle lurette, dans ce pays qui se croit si développé!

Écrit par : faire part | 02/03/2012

Pour que les trottoirs soient que pour les piétons il y a une solution que j'utilise de temps en temps : les semences de tapissier !

Écrit par : Alexandre-Benoit Berurier | 02/03/2012

C'est vrai qu'avec des enfants, un vélo sur le même trottoir peut être dangereux.

Écrit par : nail art | 15/03/2012

Les commentaires sont fermés.