24/10/2011

Sillon alpin : relier l’agglo genevoise à Grenoble, et relancer la liaison de Genève-Sud

Capture d’écran 2011-10-24 à 15.37.54.pngLes présidents et maires des principales villes et agglomérations du Sillon Alpin, de Valence à Annemasse en passant par Grenoble se sont réunis à Chambéry le 21 octobre.

Ils ont annoncé la création début 2012 d'un "Pôle métropolitain". Une nouvelle forme de coopération qui doit permettre de bâtir "les fondements d’une communauté de destin" pour offrir à ses habitants un cadre de vie de qualité et durable".


La réactivation du Sillon alpin est importante pour l’agglomération genevoise, elle remet d’actualité les liaisons, notamment ferroviaires en direction de Chambéry - Grenoble - Valence. La SNCF et les CFF priorisent en effet uniquement les liaisons avec Lyon.
Plus régionalement, le Sillon alpin rend plus crédible la liaison ferroviaire dite de Genève-Sud entre le Bachet et le Pied-du-Salève, retenue dans le projet d’agglo mais restée à une date indéterminée...

Voir le schéma de principe du RER genevois c-dessous

Capture d’écran 2011-10-24 à 15.22.24.png

Voir le dossier sur le site de la CEST

Lien : Sillon alpin

Ci-après l’information communiquée par l’agglo de Grenoble - Alpes Métropole:

Elles sont toutes là : Valence Agglo Sud Rhône-Alpes, Pays de Romans, Pays Voironnais, Grenoble-Alpes Métropole, Chambéry Métropole, Annecy et Annemasse Agglo. Toutes les villes centre ou agglomérations qui structurent ce que l'on appelle le "Sillon Alpin", ont répondu présentes.


"Bâtir ensemble les fondements d’une communauté de destin"
La décision que vient de prendre leurs maires ou présidents est d'importance. Elle illustre la volonté de prendre à bras-le-corps le développement de ce territoire à fort potentiel. Leur ambition : "bâtir ensemble les fondements d’une communauté de destin réunissant plus d'un million d'habitants en s’attachant à lui offrir un cadre de vie de qualité et  durable permettant de renforcer  l’attractivité et le rayonnement européens de son territoire."
Un partenariat qui sera "respectueux de l’identité et de l’autonomie de chaque intercommunalité membre, ouvert à d'autres communautés - par exemple le pays du Grésivaudan - et associant la Ville-État de Genève et l'agglomération transfrontalière franco-valdo-genevoise.


Transports, économie, université, culture… Des chantiers déjà ouverts

Les élus du Sillon Alpin se sont ainsi engagés à ce que le Pôle métropolitain soit le vecteur et le promoteur de projets effectifs et d’actions concrètes. Sans même attendre la création du pôle, ils ont entamé des réflexions et ouvert de nombreux chantiers dans les domaines suivants :

  • transports et mobilités (LGV Lyon-Turin voyageurs et frêt, liaison TER Nord Sud…)
  • développement économique (promotion du territoire, valorisation des pôles de compétitivité…),
  • université, recherche et enseignement supérieur (Pôle de recherche et d'enseignement supérieur unifié, mise en réseau des écoles et universités…)
  • culture (agenda culturel et événementiel métropolitain, coopération entre les établissements d’enseignements artistiques…)
  • coopération transfrontalière (dispositifs partenariaux avec Genève et Turin)


Etre plus fort pour peser en France et en Europe
L’organisation politique et institutionnelle d’une métropole multipolaire d’un million d’habitants, ayant les moyens de promouvoir un modèle attractif et exemplaire de développement urbain, fera du Sillon Alpin un interlocuteur actif et une force de proposition innovante dans les cadres de coopération fixés par l’Europe et par l’Etat et un partenaire privilégié pour les communes, les Conseils généraux et le Conseil régional de Rhône-Alpes.

Dans ce cadre, la mobilisation des conseils de développement et de l’ensemble des forces vives du territoire et, plus largement, l’adhésion de la population, constitue, pour les élus du Sillon Alpin, un gage de réussite de la dynamique métropolitaine.


Les défis climatiques, sociaux et économiques au cœur du sujet

Pour les présidents et maires des villes centres du Sillon Alpin, c’est bien l’importance des changements à venir, en termes climatiques, énergétiques, sociaux, économiques et financiers et la nécessité, pour y faire face, de valoriser les ressources endogènes du territoire (qualité du cadre de vie, taille humaine des agglomérations, ressources naturelles et agricole, ressources cognitives, potentiel d’innovation, tissu économique diversifié…) qui sont au centre même du projet de création d’un pôle métropolitain.

Repères :
• Sillon Alpin, les chiffres clefs

  1. 1 million d’habitants
  2. 7 communautés d’agglomération (142 communes)
  3. 75 000 étudiants
  4. 560 000 emplois
  5. 33 % des « emplois métropolitains supérieurs » de la Région Rhône-Alpes


Qu'est-ce qu'un Pôle métropolitain ?
C'est un syndicat mixte regroupant des intercommunalités à fiscalité propre créé par l'article 20 de la loi n° 2010-1563 du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales, et destiné à favoriser la coopération entre grandes agglomérations proches, situées au sein de grandes régions urbaines complexes ou de « corridors » de développement. (source Wikipedia)

15:58 | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : train, sillon alpin, grenoble, genève-sud | |  Facebook | | |

Commentaires

En effet, c'est un projet qui devrait être appliqué je trouve. Cela ferait du bien à tous.

Écrit par : salle de bain italienne | 24/01/2012

Les commentaires sont fermés.