28/06/2012

tunnel routier du Gothard : l’ATE envisage un référendum

tunnel.jpgCe qui se profilait est devenu réalité : un Conseiller fédéral inquiet s’incline devant les associations automobiles et s’exprime en faveur de la construction d’un second tube routier dans le Gothard.


Le Conseil fédéral s’incline devant les associations automobiles – l’ATE envisage un référendum

Ce qui se profilait est devenu réalité : un Conseiller fédéral inquiet s’incline devant les associations automobiles et s’exprime en faveur de la construction d’un second tube routier dans le Gothard.

L’ATE ne l’acceptera pas ainsi. Elle compte lutter avec acharnement contre ce projet avec l'aide de ses partenaires politiques et examine un référendum.

La stylisation du Gothard comme mythe atteint une nouvelle dimension: le Conseil fédéral entend construire un second tube routier. C’est d’autant plus honteux qu'il essaie de mener la population en bateau. Il serait naïf de croire que les deux tubes resteraient limités ad vitam aeternam à une seule voie après l’assainissement de l’ancien tunnel. Certaines bandes d’arrêt d’urgence autoroutières sont déjà ouvertes au trafic. Le projet d’étendre cette ouverture au Gothard ne se ferait pas attendre longtemps.

En dépit des propos du Conseil fédéral, la construction d’un second tube n’est pas utile non plus pour améliorer la sécurité du trafic. Après le tragique incendie de camion en 2001, des mesures ont été prises dans le vieux tunnel. Le nombre d’accidents a été ramené à un cinquième des valeurs précédentes. Même le bpa – Bureau de prévention des accidents considère que la construction d’un second tube n’apportera aucune amélioration en termes de sécurité.

amenag1.jpg

Référendum

L’ATE luttera de toutes ses forces contre la construction d’une deuxième galerie aux côtés d’autres associations environnementales et de transport et examinera un référendum. Un second tube n’entraînerait que des inconvénients : ce serait une véritable invitation pour les automobilistes et les poids lourds européens. Les émissions de CO2, la pollution de l’air et le bruit augmenteraient encore. En ces temps de changement climatique et de pic pétrolier, ce serait tout simplement irresponsable.

De plus, le 2e tube passerait outre la volonté du peuple et saboterait le déplacement du transport de marchandises transalpin vers le rail. La population suisse a rejeté l’idée d’un second tube routier à plusieurs reprises. Dans le dernier sondage de l’Initiative des Alpes, 79% se sont prononcés contre cette construction, de même que le canton d'Uri lors de la votation populaire de mai 2011.

L’ATE reste convaincue que l’assainissement peut parfaitement passer par la création d’une chaussée roulante. Cette variante coûterait un milliard de moins et ne générerait pas de surplus de trafic. Le Conseil fédéral refuse de saisir la chance que représente la fermeture temporaire du tunnel actuel afin de renforcer le transfert vers le rail avec une chaussée roulante.

La construction d’un deuxième tube pèserait en outre lourd sur le budget de la Confédération : cela coûterait au moins deux milliards de francs – en plus des 650 à 890 millions nécessaires pour l’assainissement du vieux tube. Ces chiffres indiquent clairement les intérêts qui se cachent réellement dans cette volonté de deuxième tube. La construction d’un nouveau tunnel routier dans le Gothard est un beau projet qu’entend bien décrocher l’industrie de la construction.

Lien : Iniatitive des Alpes

15:42 | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : route, alpes, environnement, gothard | |  Facebook | | |

Commentaires

Pourquoi ne pas nous foutre la PAIX, à nous, les automobilistes ?

Écrit par : Victor Winteregg | 28/06/2012

Vous avez de toute évidence passé quelque temps sur ce sujet. Bien vu! Ceci est un poste de favori!

Écrit par : assurance santé complémentaire | 06/07/2012

Les commentaires sont fermés.