23/10/2012

Le «Segway», un véhicule problématique

Mobilité piétonne, l’association suisse des piétons, s’oppose vigoureusement à l’autorisation de circulation de nouveaux véhicules motorisés sur les trottoirs et les surfaces piétonnes. Voyons pourquoi


Mobilité piétonne (MP) estime que les activités de l’entreprise Segway, qui a lancé un véhicule à moteur éponyme, sont particulièrement critiques. A l’aide d’un travail de lobby important, un changement des dispositions légales est visé de manière à ce que les Segways puissent circuler légalement sur les surfaces piétonnes. Celles-ci appartiennent aux piétons. Chaque ouverture des surfaces piétonnes à la circulation de véhicules motorisés engendre de nouvelles menaces, conflits et dépréciations pour les piétons, et doit ainsi être refusée.

piéton, trottoit, segway, insécurité

Qu’est-ce qu‘un Segway?
Le Segway, dénommé gyropode dans la langue officielle, est un véhicule uniaxe qui possède un moteur électrique d’une puissance de 2CV. Il circule à environ 20km/h et pèse selon le modèle jusqu’à 40-50 kg. Le conducteur se tient debout sur une plateforme se situant entre les deux roues. Une colonne ajustable lui permet de se tenir et de guider le véhicule. Un ordinateur contrôle le maintien de l’équilibre. (…)
Position de Mobilité piétonne
MP estime l’immatriculation des Segways en tant que motocycles légers inappropriée. En matière de sécurité, il n’est pas judicieux de tolérer sur les voies publiques les véhicules motorisés qui servent avant tout aux loisirs et créent de nouveaux dangers et entraves.
L’ouverture de la chaussée aux Segways pose problème, car ces véhicules « fun » sont inadaptés aux infrastructures et à la circulation routière, de par leur construction et leur conduite. Sur les surfaces piétonnes publiques ils sont à fortiori inadaptés, car ils oppressent et mettent en danger les piétons.
Les instructions de l’OFROU du 20 juin 2011 mènent dans la mauvaise direction. Nous trouvons la suppression partielle de l’interdiction de circuler pour les véhicules à moteur sur les surfaces piétonnes indéfendable.

Les Segways sont un danger pour les piétons.
Au vu de leur vitesse de 15 km/h et de leur poids d’environ 40 kg, il résulte d’une collision avec un piéton un risque considérable de blessure3. Un crash test effectué par les chercheurs allemands de l’ « Unfallforschung der Versicherer (UDV) »4 montre que les Segways présentent déjà un risque pour les piétons avec la vitesse test de 15 km/h. Ce danger est à attribuer notamment à la grande masse totale du véhicule. C’est pourquoi l’UDV conclut que les Segways devraient rouler au maximum à 6km/h sur les surfaces piétonnes. (…)

Revendications de Mobilité piétonne
Pas de véhicules à moteur sur les surfaces piétonnes. Les trottoirs, les chemins piétons et autres surfaces vouées à la marche doivent rester exempts de véhicules à moteur. Les instructions du 20 juin 2011 doivent être retirées, étant donné leur incompatibilité avec la Loi fédérale sur les chemins pour piétons et les chemins de randonnée pédestre (LCPR).
       

Prise de position complète de Mobilité piétonne pdf de 6 pages

12:23 | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | |

Commentaires

Bonjour, je suis entièrement d'accord avec votre analyse.

Le Segway n'est pas du tout adapté à la configuration des trottoirs à Genève.

Il est totalement irresponsable de laisser ces véhicules lourds - 40-50 kgs ajoutés au poids du conducteur, soit certainement plus de 100 kgs au total - avec l'inertie d'un tel engin, on peut facilement craindre qu'en cas de collision avec un autre usager des trottoirs, l'avantage sera au Segway.

Sa configuration fait qu'il causerait des lésions aux parties basses du corps (hanches, genoux, chevilles et pieds).

C'est déjà difficile de contenir l'ardeur des cyclistes téméraires, alors un Segway?

Peut-être qu'il serait préférable de les laisser utiliser les pistes cyclables?

Écrit par : denise | 23/10/2012

Peut-être serait-il aussi nécessaire de rappeler que les trottoirs n'appartiennent pas aux cyclistes qui en font pourtant un large usage, au mépris total des piétons.

Écrit par : Déblogueur | 24/10/2012

La place manque et manquera de plus en plus en raison de la densification des milieux urbains.
Chacun campe sur ses positions, parfois jusqu'à la schizophrénie, lorsqu'un vert défend à la fois la mobilité douce et les trottoirs aux piétons.
En Allemagne, les vélos circulent sur les trottoirs et il vont bien plus vite que les segways. Il s'agit d'apprendre à cohabiter ou plutôt co-vivre la ville.

Écrit par : Pierre Jenni | 24/10/2012

Peut-être si on arrêtait de bloquer par tous les moyens la circulation efficace, ce genre de problématique ne se poserai pas.

Écrit par : Milpa Bagen | 05/11/2012

Tout a fait d accord, les zones piétonnes doivent impérativement rester aux piétons et être absolument interdite a quelconque véhicules que que ce soit.

Écrit par : Isabelle | 14/11/2012

Tout a fait d accord , les zones piéton aux pietons !!!

Écrit par : Isabelle | 14/11/2012

Entièrement d accord, les zones piétonne aux pietons!!!!

Écrit par : Isabelle | 14/11/2012

on n'a pas entendu votre commentaire sur les vélos électriques qui circulent à 25 kmh et parfois sur les trottoires et toujours dans les zones pietonnes.
ah mais il vrai qu'il ne faut surtout pas s'en prednre à vos amis les cycliste
en revanche et compte tenu de son prix le segway s'adresse à une clientèle de nantis qu'il convient de pourfendre immédiatement

Écrit par : Pralong | 15/11/2012

Les commentaires sont fermés.