30/11/2012

Pétition contre la suppression de trains régionaux

L’ATE, le SEV, Pro Bahn et la CITraP se battent côte à côte contre les mesures d’économies prévues par le Conseil fédéral dans les transports ferroviaires. Ils récolteront conjointement jusqu’à fin janvier des signatures pour la pétition «Trains régionaux». Elle demande au Conseil fédéral de renoncer aux mesures d’économies prévues dans le cadre de la réforme des chemins de fer 2. Le délai d’audition relatif à la modification prévue arrivait à échéance vendredi.


Jeudi, le Conseil des Etats a débattu du futur financement et de l’extension du réseau des transports publics. Ainsi, les projets d’économies du Conseil fédéral paraissent encore plus incongrus, puisqu’ils se traduiraient par une coupe rase dans le financement du rail. Dans le cadre de la réforme des chemins de fer 2, le Conseil fédéral entend obliger les cantons à évaluer la possibilité de remplacer par des lignes d’autobus les lignes ferroviaires dont la couverture des coûts est inférieure à 50%.

Ainsi, pas moins de 175 lignes régionales, sur un total de 300, seraient touchées par ces mesures.

Faire dépendre l’existence des transports publics de ces seuls critères financiers leur serait fatal. De nombreux autres facteurs doivent être pris en compte si l’on souhaite que la qualité de nos transports publics ne soit pas sacrifiée. Ainsi, les prestations offertes par des bus devraient être équivalentes et pouvoir garantir que les correspondances avec le réseau ferroviaire soient maintenues.

Appliquer une limite de couverture des coûts de 50% signifierait aussi la remise en question de lignes de RER d’agglomération bien fréquentées, de lignes régionales de desserte des petits centres économiques ou des lignes vitales pour le tourisme. Les modestes économies escomptées par la Confédération se traduiraient par des conséquences dramatiques sur la qualité des transports publics.

Liste et localisation des 60 lignes menacées en Romandie (infographie 24 Heures)

CFF, pétition, lignes menacées, trains régionaux
C’est pourquoi l’ATE a lancé à la mi-octobre la pétition «Trains régionaux».

Elle a cherché l’appui d’alliés et l’a trouvé auprès du SEV, de la CITraP Suisse et de Pro Bahn. Ces quatre organisations avaient déjà combattu avec succès les mesures d’économies prévues dans les lignes de cars postaux. L’ATE, le SEV, la CITraP et Pro Bahn récolteront conjointement jusqu’à fin janvier des signatures pour la pétition.

Cette pétition peut être signée en ligne  

Liste complète des 175 lignes menacées pdf de4 pages

Des feuilles de signatures sont disponibles à l’adresse: ATE Association transports et environnement, Aarbergergasse 61, 3001 Berne.

CFF, pétition, lignes menacées, trains régionaux, ate

17:29 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

Commentaires

Bravo et félicitation pour cet article, ça fait plaisir de voir des choses comme celles-ci. On voit tellement de bêtises à gauche et à droite sur le web que quand on trouve un article comme le votre on se doit de le dire. C'est pourquoi je me suis permis de déposer un commentaire, chose qui n'est pas des mes habitudes, mais là ça valait le coup. Merci et bonne continuation.

Écrit par : Sandrine | 12/03/2013

Bravo pour le blog et votre dévouement de nous partager ces réflexions. Je serai hâte de vous lire encore dans le prochain blog. Merci beaucoup!

Écrit par : conceptions graphiques | 21/03/2013

Les commentaires sont fermés.