26/02/2013

Pétition «Pas de coupe rase dans les transports ferroviaires!»

Plus de 18'600 signatures de protestation déposées au Parlement fédéral : l'ATE, le SEV, Pro Rail et la CITraP ne baissent pas la garde


L'ATE, le Syndicat du personnel des transports SEV, la Communauté d'intérêts pour les transports publics (CITraP) et Pro Rail Suisse ont déposé lundi leur pétition «Pas de coupe rase dans les transports ferroviaires!». Ils ont remis plus de 18'600 signatures à la Chancellerie fédérale. L'ATE, le SEV, la CITraP et Pro Rail continueront de suivre attentivement l'évolution de la situation dans le domaine des transports ferroviaires régionaux.

D'abruptes mesures d'économies menacent les transports ferroviaires régionaux: dans le cadre de la Réforme des chemins de fer 2, le Conseil fédéral entend obliger les cantons à évaluer la possibilité de remplacer certaines lignes ferroviaires par des lignes d'autobus. L'ordonnance du Conseil fédéral prévoit la remise en question des lignes ferroviaires dont la couverture des coûts est inférieure à 50%. Ainsi, pas moins de 175 lignes régionales, sur un total de 300, sont touchées par ces mesures.

CFF, pétition, "trains régionaux", ATE


Faire dépendre l’existence des transports publics de ces seuls critères financiers leur serait fatal. C'est pourquoi l'ATE, le SEV, la CITraP et Pro Rail ont lancé la pétition «Pas de coupe rase dans les transports ferroviaires!».
Cette démarche a permis d'enregistrer un premier succès: l'Office fédéral des transports a annoncé qu'il n'appliquera pas strictement les critères définis par le Conseil fédéral.


Pourtant, le danger de voir disparaître des lignes de RER d’agglomération bien fréquentées, des lignes régionales de desserte des petits centres ou des lignes vitales pour le tourisme reste bien réel. Ainsi, l'ATE, le SEV, la CITraP et Pro Rail ne baissent pas la garde et restent attentifs à l'évolution de la situation. La qualité des transports publics ne doit pas faire les frais de mesures d'économies aveugles.

De nombreux autres facteurs doivent être pris en compte si l’on souhaite que la qualité de nos transports publics ne soit pas sacrifiée. Ainsi, les prestations offertes par des bus devraient être équivalentes et pouvoir garantir que les correspondances avec le réseau ferroviaire soient maintenues.

Le 25 février 2013, l'ATE, le SEV, la CITraP et Pro Rail ont déposé leur pétition «Pas de coupe rase dans les transports ferroviaires!» à la Chancellerie fédérale, démontant ainsi leur volonté de rester vigilants. Ils ont remis 18'640 signatures. S'il devait s'avérer que Confédération et cantons persistent à vouloir mettre en place des mesures d'économies, les organisations ne manqueraient pas de remonter au créneau.

ATE, CITRAP, SEV, "pro Bahn"

Voir aussi la note précédente

Commentaires

J'ai rien contre les trains, mais y a il d'irrationnel a envisager de remplacer un train ne transportant que quelques passagers par un minibus ? Si ça se trouve ce serait pas seulement plus économique mais même plus écologique.

Écrit par : Eastwood | 28/02/2013

Même au sein de la tourmente jamais notre toujours et cher regretté Général Guisan n'a démoralisé et démotivé le peuple comme certains technocrates aujourd'hui qui doivent avoir pris un plaisir machiavélique à ridiculiser celui-ci en lui coupant l'herbe sous les pieds .
Quel bel esprit de coopération de la part mêmes de ceux qui utilisent la chansonnette solidarité et entraide à tous les coins de rues et administrations communales ces dernières d'ailleurs travaillant de moins en moins ou n'ayant plus de moyens intellectuels pour répondre intelligemment aux questions posées par le citoyen.
N'y a t'il dont plus d'hommes forts en Suisse pour tenir têtes à ces taxeurs en tous genres.les mêmes à vous bassiner du mot crise juste avant de prendre l'avion pour partir en vacances ?

Écrit par : lovsmeralda | 18/03/2013

Les commentaires sont fermés.