12/03/2014

Appel pour un Grand Genève transfrontalier

Le Forum d'agglomération de la société civile transfrontalière a pris position suite à la votation du 9 février 2014 "contre l'immigration de masse"


Contexte


Prenant acte de l’adoption de l’initiative « contre l’immigration de masse » par 50,3% des suffrages le 9 février 2014, les organismes de la société civile du Grand Genève regroupés dans le Forum d’agglomération souhaitent faire la déclaration suivante.

Déclaration


Nous, société civile participant du Grand Genève à travers son "Forum d'agglomération", souhaitons réaffirmer notre espérance en une région transfrontalière. « Notre territoire se trouve, aujourd’hui, à la croisée des chemins. Soumis aux contraintes d’une agglomération de près d’un million d’habitants, aux réalités d’un bassin de vie transfrontalier créateur d’emplois et de richesses, aux enjeux d’une métropole qui - par l’intense concentration de centres de décision publics et privés sur son sol - joue un rôle clé dans les affaires du monde, le Grand Genève entre dans une perspective nouvelle. » (Charte Grand Genève p13)
A l’aube de ce Grand Genève, nous sommes convaincus que notre agglomération transfrontalière ne peut bien vivre ensemble que si nous sommes capables de prendre les bonnes décisions dans le cadre d’une stratégie commune pour le bien d’un bassin international où chacun se côtoie dans un esprit novateur et fraternel. Nous réaffirmons notre attachement et notre engagement à l’esprit de Genève, à la cité de Jean-Jacques Rousseau et d’Henri Dunant, qui a su accueillir les nationalités du monde entier à l’instar de son emblématique figure protestante : Calvin, un réfugié politique français.
Ouverte, hospitalière, Genève rayonne dans le monde et ne peut se passer de ses liens internationaux. En cause ? L'identité du Grand Genève et sa capacité à trouver une cohésion sociale à travers des mesures visant à réduire les disparités et à garantir à ce que tout un chacun puisse vivre dans sa région de manière pérenne et digne. Nous réaffirmons notre identité, celle d’une région résolument tournée vers l’Autre, tolérante, promotrice de la paix, une agglomération qui souhaite construire un avenir décloisonné…ensemble pour le Grand Genève !
 
Demande
Le Forum d’agglomération demande aux élu-es du Grand Genève
    •    de poursuivre la démarche initiée par les chartes de 2007 et 2012.
    •    d’intensifier les mesures pour permettre :

  1.     •    l’appropriation du Grand Genève par la population,
  2.     •    le maintien de la cohésion sociale et économique de notre région.

 Le Grand Genève, le 3 mars 2014

signature Forum d'agglo.png

Le Forum d’agglomération est l’un des 3 organes du Grand Genève avec
    •    le GLCT(Groupement local de coopération transfrontalière) et
    •    les Assises transfrontalières des élus.

Grand Genève, transfrontalier, agglomération


Présentation et composition du Forum d'agglomération  sur la page du Forum d'agglomération sur le site du Grand Genève

15:01 Publié dans Associations, Développement durable, France, Genève, Région | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | |

Commentaires

On relève 1 incompatibilité et 2 incohérences dans votre déclaration, pour le moins :

Sur quelle base cette déclaration peut-elle exiger d'élus suisses dont le mandat est issu de la démocratie directe,

- que ces élus accordent un titre de propriété
- à une population qui n'a pas droit à mandater ces élus

Incohérence incompatible:
Cette déclaration accorde le droit à la population française, régie par une démocratie parlementaire, d'agir comme si elle était régie par une démocratie directe.

Écrit par : Pierre a feu | 12/03/2014

J'ai presque lu:

"l’approbation du Grand Genève par la population"

Mais non, malheureusement c'est:

"l’appropriation du Grand Genève par la population"

Pourtant il va bien falloir commencer par donner une légitimité démocratique au "grand Genève" si vous voulez qu'il se fasse, parce ce que pour l'instant il faut quand même le rappeler: il n'y en a absolument aucune.

Écrit par : Eastwood | 12/03/2014

Monsieur, le Grand Genève que vous rêvez pose beaucoup de problème en ce moment suite au vote contre l'immigration de masse. Il faut revoir beaucoup de choses avant de continuer a s'engager a la Grande Genève chère aux frontaliers et a ceux qu'ont des intérêts personnels. la Grande Genève va être freinée tant que que l'on a pas pris le contrôle de la libre circulation "des travailleurs". Alors arrêtons de parler de Grande Genève pour empêcher de faire avancer les nouvelles dispositions conte cette libre circulation des personnes qui ne vont que dans un seul sens et qui ne profite toujours qu'aux autres au détriment de la population locale. Aujourd'hui on se penche enfin sur le problème des étudiants frontaliers qui a leur tour sont de plus en lus nombreux au détriment de nos jeunes. Faut pas oublier qu'à de plus en plus de postes d'apprentissage sont occupés par ces jeunes dont les parents travaillent en tant que frontaliers eux mêmes et qui font entrer très facilement leurs enfants dans les entreprises dans lesquelles ils travaillent déjà avec a la fin un contrat a vie si possible. Et tout ça au détriment de nos jeunes qui vivent chez nous. Cela existe depuis longtemps , seulement personne avait le courage d'en parler. Alors votre Grande Genève faudra la revoir car ça suffit de se faire prendre pour des pigeons. Pas a nos jeunes...

Écrit par : Manco | 12/03/2014

A la fin du 19ème siècle, le duc de Savoie a donné La Savoie et la Haute Savoie à Napoléon III qui lui avait permis de devenir le roi d'Italie. L'Europe a hurlé.
La Haute Savoie a alors demandé à Genève d'y être rattachée.
Face à l'Europe et à la demande de la Haute Savoie, Napoléon a alors organisé un référendum ... en amenant ses troupes pour "surveiller" le bon déroulement du référendum dont le sujet était le rattachement à la France.
Mais Genève, ne voulant pas se frotter aux troupes françaises, a refusé le rattachement, et le vote (très surveillé par les troupes) fut à 99% pour le rattachement à la France.

La question se pose alors :
Pourquoi la Haute Savoie n'organise-t-elle pas un nouveau référendum pour le rattachement à la Suisse ?
En cas de OUI, votre Grand Genève serait créé. Et la France pas contente.
Et le Mont Blanc deviendrait Suisse !

Écrit par : Lambert | 27/03/2014

Le Grand Genève n'existe pas ! Cette idiotie n'a jamais été acceptée par votation par les citoyens. C'est uniquement quelques politicards bidons qui propagent cette stupidité pour se faire mousser ! De plus, avec ces andouilles, les finances genevoises vont encore perdre des millions pour construire des P+R en France voisine. Occupons-nous de développer Genève car la France, 5ème puissance économique mondiale, n'a qu'a payer ses infrastructures. Elle pourrait aussi financer la CGN qui est entièrement dépendante des cantons de Vaud, Genève et Valais !

Écrit par : Octave Vairgebel | 17/04/2014

Les commentaires sont fermés.